Comprendre la réglementation drone en France

Hello ami droner ! Tu vas bientôt commencer le drone ou tu en as déjà un  ? Trop génial, tu vas pouvoir prendre des photos aériennes ! Mais comme pour toute activité, il y a des règles et des lois à respecter. Et la pratique du drone n’y échappe pas. Pas d’inquiétude ! Tu me connais, j’aime partager mes connaissances et mes astuces. Je te détaille tout ce que tu dois savoir dans cet article sur la réglementation drone de loisir en France.

L’objectif de cet article est de te mettre à l’aise et te permettre de comprendre très facilement ce que la loi drone compliquée nous dit. Bien évidemment, les lois vont évoluer avec le temps, donc je mettrais à jour régulièrement ce que je sais à ce sujet ? et surtout je te permettrais de voler en toute légalité.

réglementation drone

Les 6 points important de la réglementation drone de loisir en France

1. Activité de loisir ou activité particulière : que dit la reglementation drone ?

Il est important de t’expliquer un petit détail qui n’est tout de même pas des moindres. La pratique du drone en France est réglementée selon l’utilisation qu’on en fait. La loi définit deux utilisations : “le loisir” ou “l’activité particulière dite professionnelle”.

Je parle dans cet article de “drone de loisir”. Il s’agit de l’utilisation que la plupart des lecteurs de ce blog et toi, en font. C’est à dire que tu ne vends pas de prestations (pilotage, prise de vue aérienne photo ou vidéo).

Toute autre utilisation que le loisir est classée “professionnelle”. Il faudra alors posséder un brevet théorique de pilote ULM, une déclaration du niveau de compétences (DNC) et de nombreux autres documents administratifs (autorisations préfectorales, carnet de vol…). La loi est beaucoup plus stricte avec l’utilisation dite “professionnelle”.

Mais on ne parlera dans cet article que de la réglementation drone de loisir car mes explications sont dédiées aux amateurs pour une activité de loisir. N’hésite pas à m’écrire ou à laisser un commentaire pour en savoir plus sur la réglementation professionnelle ?

2. Selon la reglementation des drones de loisir, quelle est la différence entre un drone de loisir et un drone professionnel ?

Je te l’expliquais plus haut, la différence est faite selon l’utilisation du drone et absolument pas en fonction de sa taille, son poids, sa couleur, s’il possède une caméra ou non…c’est pour cela qu’il est extrêmement important de bien comprendre le paragraphe précédent.

3. Les 10 commandements de la réglementation drone

Le Gouvernement français est très impliqué et a créé une reglementation des drones de loisir uniquement pour encadrer la pratique du drone de loisir. Il a mis en place deux arrêtés en décembre 2015 (en vigueur depuis le 1er janvier 2016), une loi le 25 octobre 2016 et un arrêté le 8 avril 2017. Ces textes sont très compliqués et longs. Pour simplifier la compréhension par tous, la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), a réalisé une vidéo explicative très simple et plutôt sympa sur les 10 commandements du pilote de drone de loisir :

Ainsi que cette notice qui sera obligatoire d’avoir en sa possession dans le futur.

réglementation drone

Tu peux cliquer sur les images pour les agrandir

réglementation drone

Retrouve cette fiche explicative en libre accès et fichier PDF téléchargeable sur le site officiel du Gouvernement français. Et pour ceux qui ont des amis étrangers arrivant en France et souhaitant utiliser leur drone de loisir voici la notice en anglais.

Tu l’auras compris les points les plus importants sont :

  • Interdiction de voler à plus de 150 mètres de hauteur (car on partage l’espace aérien avec d’autres engins volants comme les avions ou les hélicoptères)
  • Certaines zones, comme les aéroports et aérodromes, sont réglementées par une distance minimale et une hauteur maximale de vol (consulte la carte Géoportail pour connaître les restrictions)
  • Ne pas survoler les zones sensibles (centrales nucléaires, écoles, bâtiments militaires, médicaux, d’état, certaines usines…), les parcs nationaux ou réserves naturelles, les agglomérations, les espaces privés, les personnes ou sujets en mouvement
  • Toujours voler à vue (ce qui veut dire, être capable de voir le drone avec ses propres yeux, je recommande de ne pas dépasser 200 mètres d’éloignement entre l’appareil et toi)
  • Ne jamais voler de nuit

Ces règles faites principalement de bon sens, doivent être apprises par coeur par tous les pilotes de drones de loisir car c’est une question de sécurité. Lorsqu’on possède un drone, on se sent libre de part les images que nous enregistrons et les sensations liées au pilotage. Mais on ne fait pas n’importe quoi ! Les conséquences en cas de problèmes peuvent être terribles : une hélice de drone qui tourne à pleine vitesse par exemple devient un vrai couteau tranchant. Imagine les dégâts si quelqu’un reçoit un drone sur lui ?…

4. Est-ce que la réglementation drone t’impose de passer une formation ?

La loi “drones” de 2016 obligera de passer une formation en ligne si tu souhaites piloter un drone de loisir de plus de 800 grammes (certains modèles de drone sont donc dores et déjà exclus comme le DJI Mavic Pro). Cependant, la formation n’est pas encore disponible et elle n’entrera en vigueur uniquement lorsqu’un décret d’application sera publié, logiquement à partir du 1er juillet 2018. Cette formation ne sera destinée qu’aux pilotes de drones de loisir et ne t’autorisera pas à exercer une activité particulière (professionnelle).

Cependant je te conseille vraiment de suivre une formation pour mieux connaitre la reglementation drone et reprendre des bonnes bases de pilotage. C’est aujourd’hui indispensable si tu veux voler en toute sécurité. J’ai d’ailleurs moi même passé une formation drone avec Reflet du Monde.

réglementation drone

En renseignant ton adresse email, tu acceptes de recevoir ton mini guide et mes conseils par courrier électronique et tu prends connaissance de notre Politique de confidentialité

5. Hauteur et altitude : comment interpréter la réglementation drone ?

La hauteur est mesurée depuis le sol. L’altitude est la hauteur mesurée depuis le niveau de la mer. Cela signifie que si tu fais décoller ton drone d’une plage et le fais monter à 100 mètres de hauteur, son altitude sera aussi de 100 mètres. En revanche si le décollage de ton drone se fait du flanc d’une montagne à 1500 mètres et tu le fais monter à 100 mètres de hauteur , le drone sera à une altitude 1600 mètres.  C’est facile à retenir non ?

“Altitude = niveau depuis la mer / Hauteur = niveau depuis le sol”

Je te le rappelle, la loi indique que le plafond maximal de vol autorisé est à 150 mètres de hauteur, exception faite près des aéroports et aérodromes.

6. Quelles sont les amendes et peines encourues si tu ne respectes pas la réglementation drone ?

Si tu survoles une zone interdite par “maladresse”, tu encoures jusqu’à 15 000€ d’amende et 6 mois de prison. Cette sanction s’élève jusqu’à 45 000€ et 1 an de prison s’il est prouvé que c’était intentionnel.

En cas de non respect de la vie privée (filmer, photographier ou même juste survoler sans autorisation), tu risques jusqu’à 45 000€ d’amende et 1 an de prison.

Et enfin si tu manques aux règles de sécurité d’un drone de loisir, tu risques une peine allant jusqu’à 75 000€ d’amende et 1 an de prison.


J’espère que ces explications t’auront permis de mieux comprendre la réglementation drone de loisir en France. S’il te manque des détails, n’hésite surtout pas à me laisser un commentaire ou à m’écrire ?

Avais-tu déjà pensé ou entendu parler de toutes ces règles ? Tu les appliques ?

Dis moi en commentaire ce que tu en penses ?

Et n’oublie pas de partager, cela pourrait intéresser tes amis ! À très vite, Arthur.

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

justo efficitur. et, tristique ut massa Aliquam id, neque.