Goa Gajah scaled

Goa Gajah ou la cave de l’éléphant

Situé à seulement quelques kilomètres d’Ubud Bali, prenez le temps de découvrir le temple de Goa Gajah. Ce lieu mythique est un incontournable de l’île. Nous partageons avec vous toutes les informations utiles pour une visite guidée complète. Suivez-nous :

Goa Gajah ou la cave de l’éléphant

Naviguez plus facilement à travers l’article en cliquant sur la rubrique qui vous intéresse

Visiter la cave de l’éléphant

Le temple de Goa Gajah, surnommé la cave de l’éléphant ou encore la grotte de l’éléphant, est inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1995. Il est situé à Bedulu, juste à côté d’Ubud. Il date du IXe siècle et est consacré au culte hindouiste, après avoir été un lieu de culte pour les bouddhistes. En effet, dans une cour attenante à ce temple, des restes d’un bouddha ont été retrouvés. Les deux religions se ressemblent dans le fait qu’elles vénèrent de nombreux dieux mythiques. La différence notoire se trouve surtout dans le fait que le bouddhisme se réfère à un chef spirituel : le Dalaï-Lama. L’entrée de ce temple est ornée de nombreuses statues représentant des démons. Le plus grand d’entre eux, Boma mesure environ 2 m de hauteur et garde la gueule grande ouverte. C’est justement sa bouche qui sert d’entrée pour cette grotte. Ne soyez pas impressionnés par son allure menaçante. Boma serait là pour protéger ses visiteurs et non pas les effrayer. Une fois que vous pénétrez à l’intérieur du temple, vous longez un couloir d’environ 13 m. Tout le long de ce couloir, des niches sont creusées dans la roche pour permettre aux visiteurs de se reposer ou bien de méditer. Une fois rendu au bout de ce long tunnel, vous arrivez à une sorte d’intersection où sont exposées plusieurs statues :

  • Une statue de Ganesh, qui est leur « dieu » de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence. Cette statue avec une tête d’éléphant est habillée d’un sarong. À ses pieds, les hindouistes peuvent déposer des offrandes. Dorénavant, vous comprenez pourquoi ce temple est surnommé la cave de l’éléphant, en référence à cette statue. À moins que ce nom soit une référence à la rivière de l’éléphant qui se situe tout près de ce lieu de culte ? Le mystère reste entier, puisque personne ne connaît exactement l’origine de ce nom.
  • Trois statues plus petites représentent des lingams de Shiva. Vous ne savez pas ce que sont les lingams ? Ce sont des représentations classiques de Shiva. Ne vous attendez pas à observer un visage ou quoi que ce soit. Il s’agit d’une pierre dressée d’apparence phallique. Attention, il est interdit de se moquer ou d’avoir un comportement inadapté dans cette grotte. Cela serait perçu comme une offense pour les balinais. Chaque phallus sacré représente un « dieu » : Brahma le créateur, Vichnou le mainteneur, Shiva le régénérateur. Ces trois statues sont elles aussi vêtues avec des tissus colorés. Les pratiquants peuvent également déposer des offrandes devant elles.

Goa Gajah Temple

Tout près de la grotte de l’éléphant, vous découvrirez deux bassins, alimentés chacun par trois statues de femmes. Les bassins sont de forme rectangulaire et chaque statue de femme est différente. Elles sont représentées portant un vase dans les mains, au niveau de leur ventre et dont l’eau s’écoule. Ces bassins ont été construits après la grotte, puisqu’ils dateraient du XIe siècle. Aujourd’hui, ils sont laissés à l’abandon. À une époque, ils devaient servir aux hommes et femmes pour les bains rituels purificateurs. La légende raconte que l’eau qui s’écoule de ces vases aurait le pouvoir de conserver la jeunesse de celui qui l’utilise. Les Balinais aiment s’en mettre sur le visage, même si ses « pouvoirs » ne sont pas véritables. Pour accéder aux bassins, vous devez descendre des escaliers.

Visiter le temple de Goa Gajah : les bonnes infos

  • Tenue correcte exigée. Comme pour chaque visite de temple à Bali, le port du sarong est obligatoire si vous êtes en short ou si vos bras sont dénudés. Si vous ne disposez pas de sarong, vous pourrez en louer à l’entrée du temple. Le plus simple est d’en avoir toujours un dans le sac à portée de main. Cela vous sera réellement utile lors de vos nombreuses visites.
  • Comment ? Le site se trouve à seulement 4 km d’Ubud. Vous pouvez vous y rendre en taxi ou en scooter. Sur place, vous disposez d’un grand parking. Le prix pour stationner est de 5 000 rp, soit environ 0,30 €.
  • Combien ? L’accès au temple est payant. Comptez 15 000 rp pour les adultes et 7 500 pour les enfants, soit environ 0,85 € et 0,40 €.
  • Quand ? Le site est ouvert tous les jours de 08 h à 17 h. L’idéal est de visiter ce lieu le matin, quand les températures sont plus fraîches. Le site sera également plus paisible, puisque les touristes viennent surtout l’après-midi.
  • Durée. Si vous souhaitez prendre votre temps, comptez deux heures de visite, mais une heure peut amplement suffire.
  • Visite guidée. Vous avez la possibilité de louer les services d’un guide pour bénéficier de commentaires et d’une visite approfondie. Ceci étant, nous vous conseillons de fixer le prix dès le début et de payer à l’avance. En effet, nombreux sont ceux qui acceptent de se laisser guider par des personnes peu scrupuleuses qui laissent entendre que le montant de la visite sera au bon vouloir du touriste. Malheureusement, une fois la visite terminée, le paiement tourne mal puisque le guide estime qu’il ne reçoit pas assez d’argent. Le mieux est donc de fixer le prix à l’avance pour éviter toute mauvaise surprise.

Nous espérons vous avoir donné envie de visiter cet endroit ! Même si ce site n’est pas l’endroit le plus spectaculaire de l’île, cela reste un incontournable. Et vous, connaissez-vous ce lieu ? N’hésitez pas à nous donner vos impressions en commentaire. Au plaisir de vous lire !

PIN PINTEREST

Vous avez aimé cet article ? Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard et retrouvez-nous sur Pinterest

Pour partager l’article à vos compagnons de voyage, c’est par ici :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.