Visiter les Pouilles : préparation, itinéraire, tout pour partir 5 jours en Italie

Si vous nous suivez sur Instagram, vous avez pu constater que récemment, nous avons eu l’opportunité de nous rendre au sud est de l’Italie pour visiter les pouilles. Un voyage Italie mémorable que nous avons réellement adoré et que nous vous conseillons fortement de réaliser. Les paysages sont magnifiques, les plages sont superbes et l’eau est chaude et cristalline. L’architecture des villes se mélange à l’authenticité et au charme des villages pour offrir au visiteur un spectacle exceptionnel. Partir visiter les Pouilles c’est l’assurance d’effectuer un voyage pas comme les autres. On vous le promet, vous ne serez pas déçus. Alors, forts de notre expérience, nous souhaitons partager avec vous tous nos bons plans visites, hôtels, restaurants et transports. Découvrez dans ce guide complet, toutes les astuces pour préparer votre séjour simplement, sans rien oublier !

Avant de partir : conseils pratiques et bons plans pour visiter les Pouilles

L’avantage d’avoir visité les Pouilles, c’est que nous avons pu expérimenter des hébergements et des lieux divers, mais aussi tout le côté pratique : monnaie, transports, papiers, langue parlée, etc. Aujourd’hui, c’est donc l’occasion idéale de vous faire part de notre séjour et de vous conseiller pour qu’à votre tour, vous puissiez profiter pleinement de vos futures vacances dans cette superbe région italienne.

Quand partir aux Pouilles ?

Nous sommes partis début octobre et le temps était idéal ! Nous avons eu environ 25°C tous les jours. Une température parfaite pour se promener et visiter sans avoir trop chaud. Quelles sont les saisons idéales pour visiter les Pouilles dans de bonnes conditions ?

  • Au printemps, les mois d’avril, mai et juin sont très agréables pour visiter, se promener et se baigner. Mention spéciale pour le mois de mai qui est juste parfait avec sa moyenne de 20°C. Vous pourrez profiter des plages sans être les uns sur les autres. De même, les arbres sont en pleine floraison ; c’est une période idéale pour le cyclotourisme.
  • L’été est à éviter pour deux raisons : il fait chaud et c’est une saison très touristique. Comptez environ 30°C pendant ces deux mois. Certes, ce ne sont pas des chaleurs insupportables, mais si vous faites des visites chaque jour en plein soleil, cela n’a rien de très plaisant.
  • Le début de l’automne est très agréable. La preuve, nous sommes partis début octobre et avons pu profiter d’un temps très clément. Cependant, à partir de novembre, le temps est généralement pluvieux.
  • L’hiver est une saison froide, donc à éviter également. Comptez une moyenne de 10°C en décembre, janvier et février.

Quelle est la durée idéale pour visiter les Pouilles ?

De part nos impératifs professionnels, nous avons passé cinq jours début octobre pour visiter cette magnifique région, mais nous serions bien resté plus longtemps ! En effet, nous aurions aimé visiter plus d’endroits qui nous avaient été fortement conseillés. Pour toutes ces raisons, nous vous recommandons de partir au minimum 7 jours et au mieux 14 jours. De cette manière, vous profiterez de chaque ville, chaque paysage et chaque visite, sans avoir à presser le pas.

Comment se rendre dans les Pouilles ?

Vous savez à quelle période vous rendre aux Pouilles et la durée de voyage la plus adaptée à vos besoins. Il ne vous reste plus qu’à trouver le moyen de vous y rendre. Pour cela, vous pouvez utiliser au choix la voiture, le train ou l’avion. L’idéal en terme d’environnement est d’utiliser le train. Nous sommes biens conscients qu’un bon nombre d’entre vous explore le monde pendant ses vacances et qu’il est donc difficilement concevable de passer plusieurs jours dans le train. C’est vrai qu’en terme de temps, de fatigue et de tarif, le mieux est d’utiliser l’avion. En fonction de votre aéroport de départ, vous pourrez atterrir au choix à Bari ou à Brindisi, plus au sud.

Comment trouver un billet d’avion pas cher pour visiter les Pouilles ?

Pour trouver votre billet d’avion au tarif le plus intéressant, le mieux est de vous rendre sur le site Skyscanner. Il s’agit d’un comparateur de vols en ligne qui vous indiquera les meilleurs tarifs pour partir. En quelques secondes, vous obtiendrez au choix le vol le moins cher, le plus rapide ou le meilleur en terme de rapport qualité/prix. Fini les heures perdues à chercher sur tous les sites web des opérateurs pour trouver LE vol le plus intéressant. De plus, si vous avez le privilège d’être flexible sur vos dates de départ, vous pourrez choisir le vol le moins cher pour visiter les Pouilles. Bien évidemment les vols plus avantageux proposent bien souvent des escales à Rome ou Milan. Pour vous donner un ordre d’idées, un vol direct Paris/Bari s’effectue en 2h20 environ. Avec les escales, vous pouvez monter jusqu’à 10 heures de vol !

visiter les pouilles

Argent et modes de paiement aux Pouilles

L’Italie faisant partie de l’Europe, la monnaie utilisée sur place est bien évidemment l’euro (€). Les cartes de crédit sont acceptées quasiment partout et vous trouverez aisément des Distributeurs de Billets Automatiques (DAB) acceptant les cartes Visa, Mastercard, Cirrus ou Maestro. Cependant, de nombreuses pensions, trattorias (restaurant populaire) et même des pizzerias refusent les cartes bleues. Nous ne pouvons donc que vous conseiller de garder des espèces sur vous pour régler les petites sommes, ainsi que les petits achats que vous ferez en local. Par ailleurs, sachez que les pourboires au restaurant sont monnaie courante en Italie. N’hésitez donc pas à arrondir votre ticket à l’euro au-dessus au moment du paiement.

Quels papiers/visa pour visiter les Pouilles ?

L’avantage de faire partie de l’Europe, c’est qu’il n’est pas nécessaire de faire une demande de visa pour s’y rendre. Toutefois, il est obligatoire à tout visiteur se rendant dans les Pouilles de se munir de sa pièce d’identité, ainsi que de son passeport en cours de validité. Ils vous seront surtout utiles au moment des procédures d’enregistrement à l’aéroport. N’oubliez pas non plus de vous munir de votre carte européenne d’assurance maladie à demander quelques semaines avant votre départ auprès de votre centre de sécurité sociale. S’il devait vous arriver quelque chose sur place, vos frais médicaux seraient pris en charge, ainsi que votre rapatriement. Il est vrai qu’on ne pense pas toujours à ce genre de « détail » avant de partir, mais lorsque vous aurez passé quelques minutes à conduire en Italie, vous comprendrez mieux pourquoi on insiste ;).

Utiliser son téléphone et internet aux Pouilles

Depuis 2017, n’importe quel voyageur européen titulaire d’un forfait dans son pays d’origine peut utiliser son téléphone dans n’importe quel pays d’Europe. Alors lorsque vous viendrez visiter les Pouilles, vous bénéficierez du tarif national du pays. Idem pour vos données internet 3G ou 4G. Tant que vous restez dans votre forfait, vous n’avez pas de soucis à vous faire. En sachant que de nombreux hôtels et restaurants proposent de se connecter en Wi-Fi. Par contre, dès que vous êtes en hors forfait, cela peut faire très mal. N’hésitez donc pas à vous renseigner sur votre forfait auprès de votre opérateur téléphonique. D’ailleurs, en parlant internet et téléphone, on parle chargeur et donc électricité. De ce côté-là, aucun problème. Vous êtes reliés à du 220 V, donc absolument pas besoin d’un adaptateur pour vous brancher.

Décalage horaire et langue parlée aux Pouilles

Sachez que si vous visiter les Pouilles, cette région applique le même système concernant les heures d’hiver et d’été que la France. Il n’y a donc aucun décalage horaire et ce, quelle que soit la saison à laquelle vous y allez. La langue officielle est l’italien, mais environ 10 à 20 % de la région parle encore des dialectes. Par exemple, du côté de Brindisi, vous pourrez apprendre quelques mots du dialecte Salentin qui se rapproche du dialecte Napolitain. Nous vous conseillons de vous armer de patience ou d’un traducteur pour communiquer avec les autochtones. En effet, autant le personnel des hôtels et restaurants touristiques parle l’anglais, autant c’est plus compliqué quand vous vous aventurez dans les petits villages. Mais bon, c’est ça le voyage et le dépaysement !

visiter les pouilles

Comment se déplacer aux Pouilles ?

Pour visiter les Pouilles, vous pouvez utiliser le bus, le train ou la voiture. Pour voyager à moindre frais et de manière autonome, nous vous recommandons de choisir la voiture. C’est, selon nous le moyen le plus simple pour se déplacer d’une ville à une autre. Surtout lorsque vous avez programmé un itinéraire sur plusieurs jours et que vous souhaitez profiter un maximum. Nous vous recommandons fortement de comparer les véhicules disponibles sur le site Rentalcars. Leurs prix sont avantageux et vous pouvez louer votre véhicule sur le web avant de partir. Que vous soyez en couple, en famille ou entre amis, vous pouvez louer des classes économiques ou des 7-9 places. Cela vous assure une voiture en arrivant et surtout un gain de temps. Il est vraiment trop dommage de perdre du temps dans tous ces « détails » de transport alors que les Pouilles n’attendent que d’être visitées !

Ceci étant, même si ce moyen de transport s’avère très pratique, quand vous viendrez visiter les Pouilles, nous vous déconseillons de conduire en ville, car la conduite italienne pourrait vous surprendre. D’ailleurs, certaines villes ferment leur plein centre à la circulation, comme par exemple la ville de Bari qui a fermé son centre historique à la circulation. Autre info qui a toute son importance : l’Italie vend l’essence parmi la plus chère d’Europe. En effet, le prix est plus élevé qu’en France. Une petite astuce : achetez votre essence dans les stations nommées Fai da te. Ce sont des stations services où vous devez vous servir vous-même et où l’essence est donc moins chère.

Enfin, sachez que lors de notre séjour, nous avons été surpris à plusieurs reprises par rapport à la conduite des italiens. Il ne sera pas rare de les voir arriver juste derrière votre pare-choc, faire des appels de phares, voire même klaxonner pour les laisser passer. C’est surprenant, effrayant ou très énervant selon votre personnalité, mais on fini par s’y faire ! Soyez simplement conscient que la conduite en Italie est un sujet stressant…

Budget pour visiter les Pouilles en 5 jours

Pour vous donner un ordre d’idées en matière de budget, voici ce que représente notre séjour de 5 jours pour deux personnes dans les Pouilles :

  • Vol aller-retour Paris/Bari : environ 130 €/personne
  • Logement pour 5 nuits – petit-déjeuner inclus pour 2 personnes : 1 100 €
  • Repas : entre 35 et 50 €/personne/jour
  • Location de voiture avec Rental Car à partir de l’aéroport de Bari : moins de 100 € pour 5 jours
  • Carburant 50 €
    • TOTAL : environ 2 000 €

Bien entendu, ceci est notre budget, selon nos attentes et nos besoins. Certains budgets peuvent être diminués, comme par exemple le logement ou les restaurants.

visiter les pouilles

Itinéraire pour visiter les Pouilles en 5 jours

La région des Pouilles en Italie se situe dans le talon de la botte italienne. Cette région compte plus de 4 millions d’Apuliens (nom donné aux habitants des Pouilles). Ses paysages sont magnifiques, son architecture à couper le souffle et ses plages splendides. Comme nous vous l’avons indiqué plus haut, nous sommes restés cinq jours dans cette magnifique partie italienne. Pour cela, nous avons programmé notre séjour, afin de visiter ce qui nous tenait le plus à cœur. Nous avons donc commencé par Matera en Basilicata, puis Alberobello, Nardo, Lecce et pour terminer, Polignano a Mare. On vous détaille notre itinéraire de voyage.

Visiter les Pouilles : Jours 1 et 2 – Matera en Basilicata

Soyons honnêtes, Matera en Basilicata a été notre coup de cœur de ce séjour ! Cet endroit nous avait été chaudement recommandé et nous avons pris un plaisir immense à le visiter. Considérée comme l’une des plus vieilles cités du monde et classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, cette ville taillée dans la roche vous laissera le souffle coupé. Surnommée la deuxième Bethléem et élue capitale européenne de la culture en 2019, elle a été le décor de plusieurs films dont notamment « La Passion du Christ » de Mel Gibson ou « James Bond – No Time to Die » tourné en juillet 2019.

Matera est composé de deux parties : Sasso Barisano et Sasso Caveoso. Le premier est le quartier le plus proche de Bari et des Pouilles. Le second, quant à lui est le plus historique de la ville de Matera. On y distingue réellement des grottes creusées dans la roche.

Lorsque vous arpentez les ruelles de cette cité, vous avez la sensation de vous promener dans une crèche à taille humaine. Jusqu’aux années 50, cette ville était habitée. Malheureusement, la population a été contrainte d’abandonner ses Sassi (habitats troglodytiques) pour vivre dans des quartiers plus modernes. Si vous avez l’opportunité, allez faire un tour dans une maison Sasso, vous y verrez comment vivaient de manière précaire, les habitants de l’époque.

Matera est aussi connu pour ses nombreuses églises rupestres. Comptez plus de 170 églises à visiter dans un périmètre de 30 km autour de Matera, ainsi qu’une cathédrale « Duomo Romanico » en plein centre de la vieille ville !

visiter les pouilles

Où se restaurer à Matera ?

  • L’Arturo – Enogastronomia. À l’heure du déjeuner, rien de plus agréable que de venir déguster de délicieuses tapas gourmandes. Foccacias, plateaux de fromages et de charcuteries, spécialités italiennes diverses, options végétariennes : un moment agréable que nous avons apprécié. Les ingrédients sont locaux et frais. Le personnel est souriant et très accueillant. Si vous avez la chance d’y aller à la mi-saison, vous profiterez du calme de la terrasse ensoleillée.
  • Fior du Cucuzza. Si vous êtes végétarien (ou pas), végétalien ou que vous suivez un régime sans gluten, ce restaurant est fait pour vous ! Les plats servis sont d’excellente qualité. Le seul reproche que l’on pourrait leur faire sont les tailles des portions un peu trop petites à notre goût. L’équipe est très sympathique et le service chaleureux. C’est vraiment un endroit où il fait bon se poser.

Où se loger à Matera ?

  • Le Palazzo Gattini. Cet hôtel 5 étoiles au style contemporain, conserve ses traces d’origine. En effet, cet hôtel exceptionnel propose vingt chambres au grand luxe et très confortables. Elles sont décorées de façon originale et disposent chacune d’une salle de bain en pierre. Vous serez absolument bluffés par cet hôtel ! Côté pratique, il dispose du Wi-Fi et vous permet d’accéder gratuitement à son spa et à sa piscine extérieure. Chaque chambre est équipée d’un coin salon avec canapé et télévision. Le personnel est souriant, agréable et à vos petits soins. Cet hôtel est d’un excellent rapport qualité/prix et nous a permis de terminer cette journée en apothéose. Le plus : la vue à couper le souffle depuis la terrasse.

visiter les pouilles

Visiter les Pouilles : Jour 3 – 1ère étape – Alberobello

Située à environ une heure de voiture de la ville de Matera, la ville d’Alberobello est également surnommée la capitale des trulli (trullo au singulier). Il s’agit de maisons typiques construites en pierre sèche et dont les toits sont en forme de cônes, couverts de lauzes (comprenez pierres) en calcaire. Tout comme Matera, cette magnifique cité est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle est composée de deux butes : le Rione Monti et le Rione Aie Piccola. Le Rione Monti comporte toute la partie très touristique. C’est-à-dire que tous les trulli ont été transformés en boutiques souvenirs qui ont une fâcheuse tendance à gâcher la beauté de la visite. Le Rione Aie Piccola, quant à lui est occupé par les anciens du village et reflète la vie quotidienne de ses habitants. Vous vous doutez bien que c’est cette deuxième partie que nous vous conseillons vivement de visiter. D’ailleurs, c’est à cet endroit que vous pourrez découvrir le trullo Sovrano qui est le plus grand trullo de la ville et le seul à possédez un étage. Vous pouvez même le visiter ! La ville d’Alberobello compte également un musée installé dans un complexe de quinze trulli qui communiquent entre eux. Vous y retrouverez toute l’histoire de la cité des trulli, ainsi que ses traditions populaires. Enfin, vous pourrez terminer votre visite, une fois de plus, par une église unique au monde, puisqu’elle a été construite à la façon d’un trullo. Pour visiter la ville, comptez une demi-journée, si vous voulez prendre le temps d’admirer les paysages et de visiter le musée.

Où se restaurer à Alberobello ?

  • Acqua e Sale Alberobello. Amateurs de pâtes ou de pizzas italiennes, ce restaurant est fait pour vous ! Les pâtes sont simplement excellentes. Sommage que les portions soient si petites… En dehors de cela, les produits sont frais et cuisinés sur place. Le personnel est très souriant et agréable. En bref, un restaurant sympa qui vaut le détour si vous passez par là.
visiter les pouilles

Visiter les Pouilles : Jour 3 – 2ème étape – Nardo

Depuis Alberobello, comptez environ 1h30 à 2h de route pour vous rendre à Nardo, la perle cachée des Pouilles. Tenue à l’écart du flux touristique, cette ville de caractère typiquement italienne se situe à une vingtaine de kilomètres au sud de Lecce. Vous pourrez y visiter de nombreux édifices baroques tels que l’église de San Trifone, l’église de Sant’Antonio ou encore l’église de San Domenico datant pour la plupart du XVIIIe siècle. En effet, à la suite du tremblement de terre de 1743, la ville a été presque entièrement dévastée, puis reconstruite.

En arrivant en ville, la première chose que vous apercevrez est le temple d’Osanna, placé au centre d’un rond-point et érigé en l’honneur de la mystique italienne : Osanna de Mantoue. Puis, faites un détour par la place centrale Piazza Salandra, anciennement Place delle Legne, qui se targue d’être une des plus belles places d’Italie. En effet, en son centre se dresse la flèche de l’Immaculée, un monument exceptionnel d’une hauteur de 19 mètres qui date de 1769, juste à côté de la cathédrale datant du XIe siècle. Ensuite, rendez-vous à la mairie de la ville qui n’est autre que l’ancien château de Nardo. Reconstruit en 1490, les Personé firent refaire sa façade en 1900 jusqu’à en faire le siège officiel de la mairie en 1934. Pour les passionnés d’histoire, sachez que la région de Nardo compte plusieurs sites archéologiques de grande importance et, depuis 2017 un musée de la préhistoire. Enfin, prenez le temps de déambuler à travers les ruelles de la ville et admirez les façades des villas toutes plus belles les unes que les autres, découvrez les palaces cachés et les trésors que renferme Nardo, la discrète. On a aimé cet esprit de village typique avec ses locaux ancrés dans leurs traditions.

Le Parc Naturel Régional de Porto Selvaggio

Nous ne pouvions pas visiter les Pouilles sans faire une halte dans son parc naturel régional. Le parc ne se situe qu’à une dizaine de kilomètres en voiture de la ville de Nardo. C’était donc l’occasion idéale ! Ce parc naturel est une immense forêt de pins de plus de 1 100 ha qui longe la côte sur environ 7 km. Vous pouvez vous promener le long de ses sentiers pédestres et partir à la découverte de ses nombreuses grottes. La grotte terrestre la plus connue parmi elles est la Grotta del Cavallo (Grotte du Cheval). Vous l’aurez compris, il existe également une grotte sous-marine reconnue pour sa faune très riche et nommée la Grotta del Corvine. Ce parc est absolument magnifique et vaut vraiment le détour. C’est un véritable havre de paix que nous vous conseillons de visiter. L’eau est turquoise et chaude et c’est un super spot pour le coucher de soleil !

visiter les pouilles

Où se restaurer à Nardo ?

  • Relais Il Mignano. Soyons honnête, il s’agit du meilleur restaurant de notre séjour ! Le cadre est juste magnifique. Le restaurant se trouve en plein centre historique de Nardo, dans un bâtiment datant du Moyen-Age. Vous y dégusterez une cuisine raffinée typiquement italienne, ainsi que de nombreuses spécialités de poissons et fruits de mer. Les produits présentés sont bio et de saison. Le cadre est très romantique et le personnel attentionné. C’est réellement un endroit que nous vous conseillons de tester.
visiter les pouilles

Où se loger à Nardo ?

  • Relais Monastero Santa Teresa. Il s’agit d’un ancien monastère, sûrement un des plus beaux palais de la ville qui a été restauré et converti en hôtel. Il reste de nombreux vestiges du monastère telles que les statues et les fresques que vous apercevrez au rez-de-chaussée. C’est surprenant de passer une nuit dans un ancien monastère, mais au final la nuit fut bonne. Les chambres sont spacieuses, confortables et très calmes. Toutes les chambres sont climatisées et équipées d’une télévision. Certaines bénéficient même d’un balcon ou d’une terrasse. Mention spéciale pour leur rooftop (terrasse sur le toit) qui offre une vue splendide sur la ville de Nardo. Et si vous avez la chance de rencontrer Antonello, prenez du temps pour discuter avec lui. C’est une encyclopédie sur Nardo et ses alentours. Aussi passionné de football, si vous le lancez sur le sujet, soyez prêts !

visiter les pouilles

Visiter les Pouilles : Jour 4 – Lecce

Pour ce quatrième jour de visite dans les Pouilles, direction Lecce à environ 30 minutes en voiture de Nardo. Connue pour son patrimoine artistique et historique, ainsi que la richesse de son architecture baroque, elle est souvent surnommée la Florence Baroque ou l’Athènes des Pouilles. Même si Lecce est une ville très touristique, elle devrait vous ravir. Arpentez ses ruelles et découvrez tous les trésors qu’elle renferme :

  • La Piazza del Duomo. Cette place regroupe des édifices religieux, parmi les plus beaux de la ville. Vous pourrez y visiter :
    • la cathédrale Santa Maria Assunta et son dôme datant du XVIIe siècle. Vous y trouverez, dans sa crypte, pas moins de 92 colonnes ornées de figures humaines.
    • le Palais du Séminaire dont la chapelle intérieure renferme des peintures du XVIIe siècle
    • le Palais Episcopal tout en style baroque et datant du XVIIe siècle
    • le Campanile. Cette tour mesurant 70 mètres est divisée en cinq étages. Elle domine toute la ville et fait partie des plus hautes d’Europe.
  • La Basilique Santa Croce, qui est sûrement l’une des plus belles églises baroques de la ville de Lecce.
  • Comme dans chaque ville italienne, vous trouverez de nombreuses églises, telles que Carmine, Santa Chiara ou encore San Matteo.
  • Le château de Charles V qui abrite également le musée de Cartapesta, surnommé le musée du Papier Mâché. En effet, les œuvres exposées sont réalisées en… papier mâché ! C’est original et ça vaut le détour !
  • Le Musée Must. Il s’agit du musée historique de Lecce qui enferme une exposition permanente de sculptures, ainsi que de nombreuses photographies retraçant l’histoire de Lecce. Son entrée est gratuite.
  • Les nombreux palais que vous pourrez admirer en arpentant les rues de la ville. Entre autres : le palais Paisielle, le Palais Celestini ou encore le Palais Vernazza qui est un des plus anciens palais de la ville.

Visiter les Pouilles et Lecce est un must do de votre voyage en Italie. On a vraiment l’impression de se balader dans une ville royale. Fortifiée, elle est impressionnante et dégage une âme historique prenante. Ses ruelles avec les commerces et nombreuses terrasses de cafés vous invitent à venir vous détendre et boire un verre. Il fait bon vivre à Lecce !

Où se restaurer à Lecce ?

  • Osteria Pizzeria La Scala. Ce restaurant est situé au centre de Lecce. La décoration du restaurant est au top, tout comme son personnel ! Vous y dégusterez une bière locale et une excellente pizza italienne. Nous vous conseillons vivement de vous y arrêter pour déjeuner ou dîner.
  • Pasticceria Natale. Pour manger la meilleure glace de votre vie, ou du moins d’Italie ! Rien à ajouter si ce n’est que ces glaces sont succulentes, les saveurs variées et vraiment goûtues. Quant aux cônes… un pur bonheur ! Tout cela sans parler du prix ridicule comparé à ce qu’on peut nous servir en France : 2,50€ les deux boules énormes. Certains pourraient prendre exemple ;).

Où se loger à Lecce ?

  • Suite Hotel Santa Chiara. Cet hôtel quatre étoiles situé en plein cœur du centre historique de Lecce est très élégant et offre un très bon rapport qualité/prix. Si le temps le permet, vous pourrez prendre un verre sur le toit de l’hôtel en bénéficiant d’une magnifique vue sur le centre de Lecce. Chaque chambre est équipée de la climatisation et d’une télévision écran plat.

visiter les pouilles

Visiter les Pouilles : Jour 5 – Polignano a Mare

Pour ce dernier jour dans les Pouilles, nous avons choisi Polignano a Mare et ce fut sans aucun regret ! Après Matera en Basilicata, cette ville fut notre second coup de cœur. Située à environ 1h30 en voiture de Lecce, cette cité en bord de mer est tout simplement magnifique. Les habitations sont construites à même la falaise. Au fil des années, les vagues ont creusé des grottes sous-marines tout le long de ses côtes. Idéale pour les adeptes de la plongée sous-marine, cette mer est célèbre pour son eau cristalline et chaude. Un incontournable selon nous dans votre itinéraire à visiter les Pouilles.

Vous adorerez également vous promener dans ses ruelles et visiter son centre historique, jusqu’à accéder à l’une de ses terrasses panoramiques qui vous offre une vue à couper le souffle sur la mer Adriatique. Si le temps s’y prête, vous pourrez vous baigner dans cette eau si bleue et profiter du soleil. Si vous êtes téméraire, peut-être oserez-vous plonger du haut des falaises ? Sinon, vous avez la possibilité de louer un pédalo ou réserver une visite en bateau afin de découvrir les secrets cachés de cette ville côtière.

visiter les pouilles

Visiter les Pouilles – Les lieux à découvrir

Ceci clôt notre circuit de 5 jours de visite des Pouilles. Si c’était à refaire, nous partirions deux semaines pour profiter de nombreux endroits que nous n’avons pas eu le temps de découvrir et qui nous ont été chaudement recommandés. Entre autres :

  • La réserve naturelle de Salina de Margherita di Savoia. Situé sur la côte nord-est des Pouilles, ces salines sont les plus grands marais salants d’Europe. Elle abrite une réserve naturelle d’oiseaux qui migrent ici l’hiver ou y passent l’année entière. Il est interdit de pénétrer dans la zone saline, mais vous pouvez profiter d’une visite guidée pour découvrir les lieux.
  • Bari, la capitale des Pouilles. C’est une ville peu touristique et c’est fort dommage, car il subsiste de nombreux monuments et quartiers à visiter. Parmi eux :
    • Le centre historique, Bari Vecchia. En arpentant ses ruelles, vous découvrirez la Basilique de San Nicola qui est un lieu emblématique de la ville, ainsi que le château Souabe.
    • Le théâtre Petruzzelli. Il s’agit du plus grand théâtre privé d’Europe.
    • La cathédrale de San Sabino. L’Italie est un pays catholique et ses monuments religieux sont nombreux. Des églises, cathédrales, basiliques, etc. : vous aurez l’occasion d’en visiter de nombreuses, toutes plus somptueuses les unes que les autres tout au long de votre séjour.
    • Le Palais Simi qui renferme un musée d’archéologie, ainsi qu’un centre opérationnel d’archéologie.
    • Bari Souterraine. Il s’agit une manière originale de découvrir la ville de Bari. Ce parcours archéologique sous-terrain dure environ 1h30 et est destiné à de grands groupes. Cependant, vous avez la possibilité de vous renseigner auprès de l’office de tourisme afin de rejoindre un groupe qui ne serait pas complet.
  • Monopoli et ses plages. Situé au sud de Bari, Monopoli est une ville côtière bordée par la mer Adriatique. De par son implantation en bord de mer, la ville est marquée par son château et ses remparts fortifiés. Vous y retrouverez également de nombreuses églises ; elles sont au nombre de vingt-deux, ainsi que la cathédrale de Santa Maria della Madia.
  • Les villages blancs : Ostuni, Cisternino, Locorotondo. Au sud de l’Italie, ces trois villes sont proches les unes des autres. En choisissant de visiter les Pouilles, il nous a été recommandé de visiter ces trois villages typiquement italiens et si représentatifs de la région des Pouilles. On les surnomme les cités blanches en raison de leurs maisons dont les murs sont peints à la chaux. Vous y découvrirez des villes de caractère avec leur centre historique et leurs ruelles où il fait si bon se promener.
  • Le Salento, région des Pouilles située à son extrême sud. Vous pourrez y visiter :
    • Gallipoli. Cette ville côtière est divisée en deux parties : la vieille ville et la partie de ville plus moderne.
    • Otrante et ses plages. Vous y découvrirez son château du XVe siècle et sa cathédrale de style roman. À l’extérieur de la ville, vous pourrez vous promener le long de ses nombreuses petites plages pour admirer ses falaises.
    • La Grotte Della Poesia, située à quelques kilomètres d’Otrante est un site naturel magique et enchanteur qu’il est conseillé de visiter au lever du soleil pour profiter de sa beauté en toute quiétude. Attention, cet endroit est très prisé des touristes ! Faites comme nous et voyagez au mois d’octobre ou au printemps pour éviter la foule.
    • Santa Cesarea Terme. Cette ville est connue pour ses quatre grottes marines contenant des bassins d’eau de mer chaude. Ces bassins portent le nom de Gattulla, Solfurea, Fetida et Solfatara. Visiter les Pouilles, arpenter les ruelles historiques de la ville et profiter de bains à 30°C : un rêve éveillé.
    • Santa Maria di Leuca. Cette ville se situe à la pointe sud du talon de la botte italienne. Il nous a été recommandé de visiter cette ville pour y admirer son phare qui la surplombe à une hauteur de 48 mètres, ainsi que pour ses nombreuses visites guidées en bateau vers les grottes marines. Il est aussi possible de pratiquer la plongée sous-marine pour découvrir l’épave d’un sous-marin situé à 80 mètres de la côte.
visiter les pouilles

Visiter les Pouilles : bilan de notre voyage

Vous l’avez bien compris, nous avons littéralement adoré les Pouilles. Ce séjour fut une véritable découverte pour nous deux. Nous en avons pris plein les yeux entre la mer d’un bleu limpide, les villes pittoresques, les parcs régionaux et la gastronomie italienne. Tous ces petits villages plus mignons les uns que les autres font des Pouilles une destination de charme très romantique.

Les seuls bémols de notre séjour sont la conduite italienne et la propreté des routes. En effet, nous avons trouvé les Italiens très dangereux et agressifs sur les routes. Ils ne respectent pas vraiment les autres conducteurs. En ce qui concerne la propreté des Pouilles, nous savions que de nombreux touristes reprochaient la saleté des routes et les dépôts de déchets sauvages. Malheureusement, nous ne pouvons que confirmer ce triste spectacle qui nous a réellement choqué, car il dénote totalement avec la beauté des paysages.

Nous espérons que ce guide vous a plu et qu’il vous a donné envie de partir à votre tour visiter les Pouilles. À première vue, quel est l’endroit qui vous attire le plus ? Dites le nous en commentaire. Et n’hésitez pas à nous poser vos questions, on se fera un plaisir de vous aider à préparer votre voyage. À très vite. Arthur.

Un reportage en collaboration avec l’Office de Tourisme de l’Italie

[Total : 3    Moyenne : 4.7/5]

Autre sujet sur l’Italie qui pourrait vous intéresser