visiter quintin

Quintin, petite cité de caractère

Aujourd’hui, nous vous emmenons découvrir une charmante cité, celle de Quintin. Lors de notre séjour dans la Baie de Saint-Brieuc, nous avons pris le temps de découvrir la région et nous sommes tombés sous le charme de cette charmante petite ville. C’est avec plaisir que nous partageons avec vous notre escapade, ainsi que nos bonnes adresses. Suivez-nous et prenez le temps d’en apprendre plus au sujet de notre magnifique région bretonne.

Quintin, petite cité de caractère

Naviguez plus facilement à travers l’article en cliquant sur la rubrique qui vous intéresse

visiter quintin

Visiter Quintin, cité charmante de Bretagne

La ville de Quintin est une charmante Petite Cité de Caractère qui compte à peine 3 000 habitants, que l’on nomme les Quintinais et Quintinaises. Elle est réputée pour son riche patrimoine naturel. Située à une vingtaine de kilomètres au Sud de Saint-Brieuc, cette ville fait partie des Côtes d’Armor. L’origine du nom de cette ville est plutôt incertaine. Certains pensent que Quintin provient du nom Kistin qui signifie châtaigne, tandis que d’autres rapportent qu’il viendrait du nom d’un général romain nommé Quintinus. Quoi qu’il en soit, sur place, vous pourrez profiter de belles balades, de circuits découvertes et d’un paysage magnifique alliant beauté de la nature et histoire, grâce aux deux magnifiques châteaux de la ville. Le premier château, également surnommé le « vieux château » date du XVIIe siècle. Le second château, surnommé le « château neuf » se trouve, quant à lui, à seulement quelques mètres du précédent et date du XVIIIe siècle. Il s’agit de la seule partie visitable du domaine.

  • Quand aller à Quintin ? Comme nous venons de le stipuler, cette charmante cité fait partie de la Bretagne. Nous vous déconseillons de vous y rendre en hiver, puisque le temps est trop souvent incertain. Au contraire, profitez de la mi-saison et de ses douces températures pour venir la visiter. L’été est également une très belle période pour visiter la région, si vous n’aimez pas vous mêler au trop grand nombre de touristes qui foulent les côtes bretonnes à la pleine saison, Quintin dans les terres est la solution ! À vous de voir en fonction de vos envies et de vos disponibilités.
  • Comment aller à Quintin ? Comme vous pouvez l’imaginer, la ville de Quintin ne dispose pas de gare de voyageurs. Vous avez donc la possibilité de venir en train jusqu’à Saint-Brieuc, puis de louer une voiture sur place. Cela vous facilitera tous vos déplacements. Comptez au minimum 20 € pour un aller Paris-Saint-Brieuc en train. Sinon, vous pouvez vous y rendre en voiture. Comptez environ 4h30 depuis la ville de Paris ou bien 2h30 depuis Nantes. Si vous ne souhaitez pas louer de voiture, possibilité de prendre la ligne BreizhGo n°5 pour rejoindre Quintin depuis Saint-Brieuc (liaisons bus interrégionale en Bretagne).
visiter quintin

L’histoire de Quintin, du Moyen-Âge à nos jours

  • Moyen-Âge. Autrefois, Quintin ne se trouvait pas à son emplacement actuel, mais à une dizaine de kilomètres de là, à la place du village « Le Vieux Bourg ». Malheureusement, en 1487, la ville fut durement frappée par la peste, après avoir touché de nombreuses villes bretonnes, dont Tréguier en 1484. À la suite de cette épidémie, la ville déménagea pour s’installer à l’endroit où elle se situe actuellement.
  • XVIe siècle. À cette époque, la ville était fortifiée. D’ailleurs, aujourd’hui, on peut encore apercevoir les vestiges des remparts. Cette ville était considérée comme un haut lieu de religion protestante, en désaccord avec l’État français, catholique. Fort heureusement, l’Edit de Nantes qui permettait à tout un chacun de vivre son culte librement fut instauré en 1598.
  • XVIIe et XVIIIe siècle. C’est en 1645 qu’Amaury III de Goyon de La Moussaye décida de construire le château de cette cité de caractère. Son projet était de construire un château en deux grandes parties. Malheureusement, en contradiction avec l’Edit de Nantes, le roi interrompit sa construction, suite à une plainte de l’évêque de Saint-Brieuc qui était contre le protestantisme de cette ville. Il ne souhaitait pas que cette cité se développe et qu’elle devienne un haut lieu du protestantisme, car elle aurait fait de l’ombre à des villes telles que St-Brieuc. En réponse à cette interdiction, la femme d’Amaury III de Goyon de La Moussaye fit construire un lieu de prêche, à l’abri des regards, dans la forêt proche de Quintin. Ce lieu fut également interdit ! Si l’on met de côté les querelles religieuses, Quintin, c’est aussi un développement économique important, grâce au tissage et au commerce du lin qui s’est développé dans la région. À ce titre, de nombreuses familles de négociants se sont enrichies. En effet, les fameuses toiles de lin, dites « de Bretagne » s’exportaient en Espagne, mais également dans toutes les colonies espagnoles. C’était un commerce fructueux qui permit à un grand nombre de familles de s’enrichir.
  • XIXe siècle. Au fil des années, le commerce du lin déclina, ce qui provoqua une grande misère parmi les habitants de la région, dont de nombreuses familles quintinaises. Au début de ce siècle, on comptait environ un quart de pauvres, rien que pour la ville de Quintin. Cela entraîna une migration vers d’autres villes pour la recherche de travail. Les femmes, entre autres, partaient travailler sur Paris et devenaient nourrices à domicile pour les riches familles bourgeoises. Les hommes, quant à eux devenaient colporteurs, frappant aux portes des maisons pour tenter de vendre leurs produits et ainsi gagner de quoi nourrir leurs familles. Une autre façon de gagner de l’argent était de faire le service militaire en tant que remplaçant. En effet, en 1798, Mr Jourdan, alors député, imposait à certains jeunes hommes français un service militaire de 5 ans, de 20 ans à 25 ans. Pour savoir lesquels y participeraient, l’État procédait à un tirage au sort ! Hors, certains hommes issus de familles riches refusaient de l’effectuer et payaient donc d’autres personnes pour y aller à leur place. On les nommait « les remplaçants » et c’était un moyen pour eux de gagner rapidement de l’argent pour leur famille. Fort heureusement, le roi Louis XVIII abolit cette loi, lors de son règne au XIXe siècle.
  • XXe siècle. Le début du XXe siècle est considéré comme la Belle Époque. En effet, c’est en 1907 que fut inaugurée la ligne de chemin de fer reliant Quintin à Rostrenen. D’une longueur de 45 km, elle ferma en 1938. Lors de la Première Guerre Mondiale, ce sont 123 soldats quintinais qui décédèrent. La Seconde Guerre Mondiale fit 18 morts. Vous retrouverez leurs noms sur le monument aux morts de la ville.
  • XXIe siècle. Aujourd’hui la ville de Quintin compte environ 3 000 habitants. Elle est rythmée par de nombreux festivals et animations. Vous pourrez découvrir :
    • le Festival de la Gastronomie qui a lieu en juin.
    • le Festival La Voix dédié à la musique et plus précisément, au chant choral, en juillet.
    • le Festival des Tisserands début août qui attire plusieurs milliers de visiteurs.
    • le Festival des Chanteurs de Rue en novembre.
    • la Nuit des Châteaux : une façon originale de visiter le château de nuit, éclairé à la bougie. Cette nuit a lieu dans tous les châteaux de France à la même date. Cette année, elle a eu lieu le 24 octobre.
visiter quintin

Que faire à Quintin : les monuments et lieux à découvrir

  • La Basilique Notre-Dame de Délivrance. Ce monument est récent puisque sa construction débuta en 1879 pour se terminer en 1887. Elle fut érigée à la place de l’ancienne collégiale. Si ce lieu est bien connu des chrétiens, c’est parce qu’il enfermerait en son sein un morceau de la ceinture de Marie. Elle aurait été rapportée en Bretagne au XIIIe siècle par Geoffry Borothel, seigneur de Quintin, au retour des croisades ; croisades qui furent un total échec, puisque c’est au cours de celles-ci que le roi Louis IX, dit le Prudhomme ou Saint Louis fut capturé et emprisonné. À l’époque, cette relique fut la cause d’un important pèlerinage dans la ville de Quintin. En effet, les gens pensaient qu’elle était la cause de nombreux miracles. Cette basilique de style néo-gothique s’impose tout naturellement dans le paysage quintinais. Il est à noter que la basilique Notre-Dame de la Délivrance fut élevée au rang de basilique mineure par le pape Pie XI en
  • Ancien Couvent des Ursulines. Voici un couvent qui a une histoire bien singulière. En effet, construit en 1711, il fut fermé en 1904, soit moins de deux siècles après sa création et peu de temps avant la loi de séparation de l’Église et de l’État. Pendant un temps, ce bien appartenant à l’État servit de gymnase aux élèves du lycée voisin. Ce n’est qu’en 1997 qu’il fut mis en vente et acquis par un propriétaire privé pour la somme de 2 000 francs, soit environ 300 € ! Le hic, c’est que le nouveau propriétaire y installa des logements, alors que ce bâtiment était délabré. Il refusa d’y effectuer les travaux nécessaires qui s’élevaient au minimum à 5 millions de francs de l’époque. Verdict : en 2010, cet ancien couvent fut revendu aux enchères à l’écrivain Camille Aubaude, pour la somme de 22 000 €. La chapelle est inscrite depuis 1986 à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Aujourd’hui, vous pouvez uniquement admirer l’extérieur du bâtiment.
  • Restes de l’église Saint-Thuriau. Cette ancienne église est inscrite au titre des Monuments Historiques depuis 1951. Ce bâtiment datant du XVe siècle fut détruit au XVIIe siècle sur ordre du roi Louis Philippe d’Orléans. Par le fait, après deux expertises, elle avait été reconnue insalubre et donc dangereuse pour les personnes s’y rendant pour les offices religieux. Aujourd’hui, les ruines sont visibles dans le cimetière de Quintin. Vous pourrez y observer les vestiges d’une voûte, des moulures, des petites colonnes, ainsi qu’une porte basse qui donnait accès à un escalier circulaire.
  • Le lavoir du Pertus Chaud. Lors de vos balades, vous apercevrez de nombreux lavoirs, vestiges d’un passé sans technologies. Celui de Pertus Chaud en fait partie. Il se situe à côté de l’étang qui se trouve lui-même près de la rue René Pleven, du nom d’un compagnon de la Libération. Ce lavoir couvert pouvait accueillir jusqu’à 14 personnes. Il était alimenté par l’eau du Gouët. Aujourd’hui, ce lieu est entouré de parterres de fleurs et propose à ses visiteurs un endroit agréable pour faire une petite pause. Cet endroit fait partie des lieux les plus visités de la ville de Quintin !
  • L’architecture de la ville. Même si la ville de Quintin n’est pas très grande, nous vous conseillons de prendre le temps de vous promener dans ses ruelles qui vous offriront un voyage dans le temps. Au gré de votre balade, vous découvrirez les deux châteaux (« le vieux » et le « neuf »), ainsi que de très beaux hôtels particuliers. On retrouve également quelques maisons à pans de bois, même si elles sont peu nombreuses. Vous pourrez également remarquer de nombreuses très belles demeures datant des XVIIe et XVIIIe siècle, à l’époque où certains tisserands et marchands de la ville s’étaient enrichis.
  • Les marchés. Comme vous le savez, nous aimons arpenter les allées des marchés. Celui de Quintin a lieu tous les mardis matin, dans le centre-ville. Le samedi, vous y retrouverez un marché exclusivement bio et solidaire. C’est un très bon concept, qui permet de valoriser les producteurs locaux proposant des produits qualitatifs et de saison.
  • Les châteaux. Comme nous l’avons précédemment indiqué, la ville de Quintin ne compte pas moins de deux châteaux.
    • Le « vieux château » qui date du XVIIe siècle. Il fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 
    • Le « château neuf » qui date du XVIIIe siècle est inachevé. Il est classé au titre des monuments historiques depuis 
    • Les jardins du château. Ces jardins à la française sont classés au titre des Monuments Historiques.
    • La Tour des Archives. Il s’agit de l’une des quatre anciennes portes médiévales de la cité. Elle date du XIIIe siècle. C’est ici qu’étaient conservées les archives du château. Elle n’est pas visitable actuellement. Son ouverture au public est prévue pour 2022.
visiter quintin

Que faire à Quintin : Murder Party au château

Lors de notre séjour dans cette charmante ville, nous avons participé, pour la première fois à une Murder Party. Comment cela se passe et quand cela a lieu ? On vous dévoile toutes les informations à connaître pour y participer.

  • Une Murder Party, c’est quoi ? Il s’agit d’un jeu de rôle dans lequel vous devez mener une enquête pour tenter de découvrir qui a commis un meurtre, quand et avec quelle arme. Finalement, cela ressemble un peu au Cluedo grandeur nature. Ce type de jeu est également surnommé Soirée Enquête ou encore Soirée Meurtre et Mystère.
  • Où ? La Murder Party à laquelle nous avons participé s’est déroulée au château de Quintin, dans un décor exceptionnel, ce qui confère au jeu une touche de mystère supplémentaire.
  • Qui ? Normalement ce jeu est destiné uniquement aux adultes, mais suite à une forte demande des plus jeunes, il est désormais accessible aux enfants à partir de 10 ans.
  • Quand ? Les samedis, le château propose deux horaires différents : de 17 h à 19 h ou de 20h30 à 22h30. Nous vous conseillons largement la deuxième séance, lorsqu’il fait nuit noire, cela ajoute une dose de piquant à ce jeu ! Bonne nouvelle, malgré le covid-19, vous pouvez toujours y participer. Des règles sanitaires strictes ont été mises en place de manière à en profiter.
  • Combien de joueurs ? Le jeu se déroule en équipe de deux à six joueurs. Le nombre maximum d’équipes est de six. Les joueurs sont sélectionnés par ordre d’inscription. Ne perdez donc pas de temps à réserver dès aujourd’hui ! Vous pouvez former vous-même votre équipe. À l’inverse, si vous êtes seul et que vous souhaitez participer, vous serez intégré à une équipe incomplète.
  • Le prix ? Comptez 60 € par équipe et ce, quel que soit le nombre de personnes qui constituent votre équipe.
  • Bon à savoir. Vous n’avez rien à apporter. Tout le matériel est fourni sur place. Un maître du jeu vous dévoilera toutes les consignes avant de commencer à jouer.
  • Le scénario 2020. Un parrain de la mafia bretonne vient à Quintin pour venger la mort de sa femme et d’un membre de son gang.
  • Notre avis ? On a adoré ! C’était super sympa, car cela permet de visiter ce sublime château de la ville tout en s’amusant ; le tout dans un décor absolument incroyable. Vraiment tout y est : cadavre, profil de suspect, indices, etc. Vous l’aurez compris : on a gagné et on a découvert le coupable ! C’est vraiment une expérience que l’on vous conseille de tester.
visiter quintin

Où dormir et manger à Quintin ?

  • Le Clos du Prince (10 Rue des Croix Jarrots). Voici un lieu incroyable que nous ne sommes pas prêts d’oublier, tant au niveau du décor, que de la qualité de l’accueil ou du cadre splendide. Le Clos du Prince, ce sont des Chambres d’Hôte de charme, décorées dans un style décalé qui vous offriront un voyage dans le temps. Sur place, ce sont quatre chambres qui vous attendent, dont une suite comprenant deux chambres communicantes. L’accueil fut adorable et très personnalisé et les chambres confortables. La vue sur le jardin verdoyant est apaisante et agréable. Le petit-déjeuner, quant à lui est simplement royal, puisque servi dans un décor ancien devant un bon feu de cheminée. En bref, nous avons passé un excellent moment dans ce lieu magique que nous vous conseillons fortement de tester à votre tour. Pour réserver, les prix débutent à partir de 85 €, petit-déjeuner compris.
  • L’Hôtel Restaurant du Commerce (2 Rue de Rochonen). Nous avons décidé de prendre un repas à l’hôtel restaurant du Commerce qui est labellisé Logis de France 2 cocottes et qui se trouve dans un ancien relais de diligences du XVIIIe siècle. Sur place, une cuisine riche et conviviale réalisée avec des produits frais et de saison vous attend. L’accueil est agréable et les menus proposés sont accessibles. Il est à noter que leurs desserts sont faits-maison ! Nous nous sommes régalés avec des plats offrant un très bon rapport qualité prix. C’est une adresse que nous vous recommandons de tester si vous êtes de passage dans la ville. Le restaurant est ouvert les midis, du mardi au dimanche et les soirs, du mardi au samedi. L’hiver, il est fermé tous les vendredis.
visiter quintin

Visiter Quintin : ce que nous en avons pensé

C’était la première fois que nous venions visiter Quintin et nous sommes vraiment tombés sous le charme de cette Petite Cité de Caractère. Nous avons aimé nous balader dans les ruelles de la ville et découvrir les vestiges de son passé. Le cadre est absolument exceptionnel, puisque la ville est entourée de verdure. Si vous êtes de passage à Saint-Brieuc ou dans ses environs, c’est réellement un lieu où nous vous conseillons de faire une halte pour la journée. Vous pourrez ainsi en profiter pour visiter le château et pourquoi pas participer à une Murder Party !
Et vous ? Connaissez-vous cette charmante ville ? Avez-vous déjà eu l’occasion de vous y rendre ? N’hésitez pas à nous poser vos questions, nous nous ferons un plaisir d’y répondre. À très bientôt pour une nouvelle balade !

PIN PINTEREST

Vous avez aimé cet article ? Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard et retrouvez-nous sur Pinterest

visiter quintin

Pour partager l’article à vos compagnons de voyage, c’est par ici :

4 Commentaires

  • Helene Le Hellaye dit :

    J’y suis née et je ne me lasse jamais de l’admirer ,par contre je ne contre je ne connais pas le restaurant LE CLOS DU PRINCE ?mais je l’essaierai !

  • Catie dit :

    Trop superficiel, du déjà lu, les meilleures adresses non citées. Pas convaincant.

    • Arthur dit :

      Bonjour Catie. Cet itinéraire et ces adresses à Quintin représentent ce que nous avons fait, nous sommes restés seulement quelques heures pour visiter Quintin et avons dormi une seule nuit. Mais si tu as d’autres adresses à nous partager, cela serait avec plaisir de les lire dans un prochain commentaire 🙂 À bientôt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.