que faire dans les ardennes

Que faire dans les Ardennes : notre guide complet

Ah les Ardennes ! Entre Belgique et France, ce territoire sauvage mérite largement qu’on s’y attarde. C’est avec grand plaisir que nous sommes partis à la découverte des Ardennes françaises et des trésors qui parsèment ce département du nord-est de la France.
Vous allez nous dire : mais que faire dans les Ardennes ? Franchement, on a été très agréablement surpris par la diversité des activités et des lieux à voir dans le département. Entre sport en pleine nature, visite du patrimoine historique, promenade le long des rues de Charleville-Mézières ou de Rocroi, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer. Dans cet article, on a regroupé différents types d’activités et de visites pour que vous puissiez organiser votre week-end ou votre semaine de vacances dans les Ardennes françaises en fonction de vos centres d’intérêt.
On espère que cette nouvelle escapade vous donnera des idées lorsque vous choisirez où partir en vacances en France la prochaine fois ! Bons plans, coups de cœur et même plans B en cas de pluie sont présents dans cette page, dites-nous si cela vous a été utile !

Que faire dans les Ardennes : le guide complet

Naviguez plus facilement à travers l’article en cliquant sur la rubrique qui vous intéresse

Visiter les Ardennes : un département surprenant  !

On vient de le mentionner, les Ardennes sont à cheval sur la frontière qui sépare la Belgique et la France. Vous trouverez d’ailleurs de jolies choses à visiter des deux côtés. Cependant, nous nous sommes concentrés sur les Ardennes françaises et, croyez-nous, ça fait déjà beaucoup de lieux extraordinaires à découvrir !

Que visiter dans les Ardennes  ?

Les Ardennes ont toujours été un lieu de passage. La Meuse, en les traversant, a longtemps constitué une voie d’accès privilégiée à la région. Cette particularité géographique est à l’origine de multiples échanges culturels ou commerciaux tout au long des siècles. Aujourd’hui encore, le fleuve est un point d’intérêt pour les touristes. Ce n’est pas le seul ! Nombreux sont les châteaux forts, forteresses en ruines ou monuments anciens qui n’attendent que d’être visités par les curieux. Pour nous, les Ardennes, c’est aussi et surtout une nouvelle preuve que notre pays regorge de paysages parfois méconnus et pourtant magiques. Notre plan pendant ce voyage : profiter un maximum de la nature, mais également explorer les villes et villages de la région et aller à la rencontre des locaux engagés pour la protection de cet environnement exceptionnel. On compte ainsi vous donner un panel d’idées assez large de ce que l’on peut faire dans les Ardennes, que l’on soit amateur d’Histoire, sportif ou bien intéressé par le tourisme durable.

Les plus belles villes d’Ardennes

Découvrir Charleville-Mézières

Charleville-Mézières est sans aucun doute une ville incontournable des Ardennes françaises. Si vous voulez la visiter, sachez qu’elle regorge de points d’attractions. Son principal atout : elle se niche aux creux des méandres de la Meuse. Le fleuve marque bien les différents quartiers de la ville. Il est vraiment agréable d’y flâner lorsqu’il fait beau pour découvrir les monuments qu’elle recèle, son architecture et d’autres petites surprises dont on vous parle un peu plus bas.

Petit itinéraire pour découvrir Charleville-Mézières :

Nous avons commencé notre visite par la place Ducale (datant du XVIIe siècle). Avec ses cafés et son carrousel, c’est la place principale de la ville. On y trouve également l’office du tourisme, ce qui est toujours utile pour réserver une visite guidée ou pour poser ses questions.
On a ensuite flâné dans les petites rues du centre-ville pour apercevoir le musée de l’Ardenne qui retrace l’Histoire de la région. Juste à côté du musée, on découvre le Grand Marionnettiste. Cette horloge animée raconte chaque heure (de 10 h à 21 h) un épisode d’une légende locale. (Celle des Quatre Fils Aymon.) Pour ceux qui n’auraient pas la patience d’attendre, l’intégralité des tableaux est présentée chaque samedi à 21 h 15. Si vous avez l’occasion d’y assister, dites-nous en commentaire ce que vous en avez pensé.
En reprenant notre route au fil des ruelles, on a eu la chance de tomber sur la fresque Ophélie. Cette fresque murale fait partie d’un ensemble de peintures urbaines qui parsèment la ville. Nommées « fresques du parcours Rimbaud », elles rendent toutes hommage au célèbre poète français.
Pourquoi ? Tout simplement parce que Charleville-Mézières est sa ville natale ! D’ailleurs en nous dirigeant vers les bords de la Meuse, nous avons ensuite découvert l’île du vieux moulin et juste devant, le musée Arthur Rimbaud. À cet endroit, le quai a pris le nom de « quai Rimbaud » et d’étranges chaises de métal y sont installées. Œuvres d’un artiste québécois, ces chaises comportent des extraits de poèmes de Rimbaud et d’autres poètes francophones. Les fans de l’écrivain pourront poursuivre la visite avec la maison des Ailleurs. Cette maison est celle où vécut le jeune Arthur (un prénom qui annonçait déjà son génie selon moi) et où il composa certaines de ces œuvres.
Vous l’aurez compris la poésie et les histoires règnent à Charleville-Mézières. Une bonne manière de renouveler l’intérêt de la ville pour les touristes et de la faire connaitre au plus grand nombre. Nous, on a terminé cette visite sur une passerelle suspendue au-dessus de la Meuse qui mène à une jolie colline boisée surnommée le mont Olympe. Un point de vue romantique pour embrasser les alentours d’un seul regard.

Autres options pour visiter Charleville-Mézières :

Le quartier Art déco : le style architectural Art déco est très présent dans le paysage urbain de Charleville-Mézières. Utilisation de formes géométriques, de motifs inspirés de la faune et de la flore, célébration du progrès et volumes alambiqués, l’Art déco est très en vogue dans les années 20 et possède encore aujourd’hui de nombreux adeptes. Les villes françaises accueillant des œuvres architecturales Art déco ne manquent pas : Angers, Annecy, Paris, Dijon, Lyon… Charleville-Mézières rejoint le club grâce à ses maisons (ou immeubles) Art déco dans les quartiers d’Arches et de Gambetta.
On trouvera également certains bâtiments typiques de ce style dans d’autres quartiers. On pense par exemple au stade du Petit Bois (rue du Petit Bois), aux anciens bains-douches (rue Couvelet).
Le circuit des fresques Rimbaud : illustrés en grandes fresques murales, retrouvez des extraits du « dormeur du val », du « bateau ivre » et d’autres œuvres à divers points d’intérêt de Charleville-Mézières. Ce parcours poétique permet de connaitre plus en détail les lieux fréquentés par Arthur Rimbaud lorsqu’il vivait encore à Charleville-Mézières. Outre le musée Arthur Rimbaud et la maison des Ailleurs, on découvrira son collège, l’ancien institut Rossat, ou encore le square de la gare qui lui inspira le poème « À la musique ». L’itinéraire se termine dans cimetière où il a été inhumé en 1891. Cette façon de visiter la ville satisfera aussi bien les amoureux de Rimbaud que ceux de l’art urbain.
Une jolie idée qui a le mérite de rendre accessibles au simple passant des textes qu’il aura sans doute plaisir à découvrir ou redécouvrir.

La Basilique Notre-Dame-d’Espérance : église en style gothique flamboyant, la basilique, dont la construction a duré 120 ans, est grandiose. Si vous ouvrez l’œil, une grande diversité de décors sculptés dans la pierre se révélera à vous. Les vitraux, quant à eux, ont été réalisés entre 1955 et 1979 par l’artiste René Durrbach, collaborateur et ami de Picasso. Leurs couleurs et leurs tracés surprenants méritent à eux seuls votre visite.

Le Fort des Ayvelles : situé juste au sud de Charleville-Mézières, le fort des Ayvelles est typique de l’architecture militaire de la fin du XIXe siècle. Outre la visite des fortifications, vous pourrez également profiter du domaine des Ayvelles pour une jolie balade à pieds.
Le fort est régulièrement animé d’évènements comme le week-end « Belle Époque » au mois de juin.

Le château Renaudin : le département des Ardennes est le seul à avoir été entièrement occupé par l’Allemagne pendant la Première Guerre mondiale. Charleville-Mézières devient alors la capitale impériale de l’empire allemand. À cette époque, le château (ou villa) Renaudin servira même de résidence au Kaizer Guillaume II. Il fait même installer un bunker dans les sous-sols, ainsi qu’un tunnel d’évacuation d’urgence.
Aujourd’hui, en plus des visites historiques, la villa accueille des expositions d’art.

Attention, durant la période de COVID-19, certaines activités ou visites (comme la villa Renaudin) sont temporairement fermées ! Pensez à bien vous renseigner avant de planifier votre visite des Ardennes.

que faire dans les ardennes
Découvrir Rocroi

Si l’on nous avait dit qu’un jour on voyagerait dans les étoiles… On peut retirer ça de notre liste maintenant qu’on a visité Rocroi. La jolie ville des Ardennes possède en effet une structure atypique en forme d’étoile. Des fortifications qui datent de 1555 avant d’être remaniées par Vauban jusqu’en 1675. D’ailleurs, Rocroi est l’une des seules villes européennes à avoir conservé cet urbanisme si particulier. (On nous a dit que ça s’appelait un urbanisme radioconcentrique.)
Visiter les Ardennes c’est plonger dans les nombreux conflits auxquels le territoire a été confronté tout au long des siècles. La bataille de Rocroi en fait partie et reste très célèbre. Tout dans la cité est conçu pour permettre aux soldats d’accéder rapidement à leurs postes. C’est assez intéressant à découvrir. Un circuit « à la découverte du Patrimoine » a bien sûr été mis en place et il est disponible à l’office du Tourisme. Profitez de la ville et des alentours qui offrent pas mal d’activités :

  • Les fortifications et le Bastion du Dauphin
  • Dégustation du fromage et de la bière artisanale du Rocroy
  • Le Musée de la Bataille de Rocroy et de la guerre de Trente Ans
que faire dans les ardennes
Découvrir Sedan

Si vous êtes passionné d’Histoire, vous pourriez également poursuivre votre visite par Sedan (à 40 minutes de voiture de Rocroi et seulement 20 minutes de Charleville-Mézières). La ville de pierre jaune offre elle aussi quelques visites intéressantes. Nous y avons découvert l’imposant château fort de Sedan, le plus grand d’Europe (rien que ça !) en plein cœur de la ville. Une forteresse massive de 35 000 m² construite il y a bientôt six siècles. À la fois résidence luxueuse et place forte, ce château est un incroyable témoignage du passé. Tapisseries, tableaux, vieux mobiliers ou reconstitutions de costumes d’époque, Sedan a su nous faire voyager !
Si vous avez encore le temps, vous pouvez aussi faire un tour au Jardin botanique de Sedan, ouvert tous les jours de 9 h à 18 h.

que faire dans les ardennes
Découvrir Monthermé

Les maisons de Monthermé suivent le tracé en lacet de la Meuse. La ville s’étend de part et d’autre du fleuve, les deux rives reliées par un pont. Nous l’avons découverte depuis « La Roche à Sept Heures », un point de vue très connu et qui surplombe à la fois le village, la Meuse et la forêt. Autre point de vue possible, celui de « la Longue-Roche ». Dans tous les cas, on a qu’une seule chose à dire : ça vaut le coup !
Le village en lui-même est très simple, mais s’il ne possède pas les richesses historiques d’autres villes comme Charleville-Mézières ou Rocroi, il reste clairement un lieu incontournable des Ardennes. N’hésitez pas à faire un petit tour à l’église fortifiée et à l’abbaye de Laval-Dieu.
Ce n’est pas pour rien que ce village est surnommé « la perle des Ardennes », outre la beauté de ses paysages, c’est la destination idéale pour les amoureux de la nature ! Pour nous, c’est un bon quartier général pour partir explorer les alentours en VTT, en canoë-kayak ou simplement en randonnée. On a un peu l’impression d’être au paradis de l’outdoor. Il est en effet très facile de pratiquer aussi bien de la pêche que de l’escalade ou encore de tester le parapente (avec cette vue incroyable, on se laisserait bien tenter).

que faire dans les ardennes
Découvrir Mouzon

La petite ville de Mouzon, à 30 minutes en voiture de Charleville-Mézières, est bien moins connue que cette dernière. Pourtant nous avons été agréablement surpris par ses petites rues paisibles et par son abbatiale, un vrai chef-d’œuvre de l’art gothique. Pour une visite d’une demi-journée, ne manquez pas les fortifications d’enceinte de la ville et la Tour-Porte de Bourgogne datant du XIIe siècle.

que faire dans les ardennes

Réserves naturelles et zones protégées d’Ardennes

Je pense que vous commencez à le comprendre : la nature est la grande richesse des Ardennes. Le département n’a donc pas hésité à mettre en place de nombreuses zones protégées, certaines obéissant à des règles strictes afin de préserver la biodiversité et la beauté des lieux. Pour avoir la chance d’en profiter, il faut respecter certaines consignes. Avec Claire, nous nous engageons de plus en plus à voyager de manière responsable. Visiter les Ardennes et aller à la rencontre des acteurs de la région nous a permis de renforcer cette conviction. Même si l’on n’a pas eu assez de temps pour tout explorer, on tient à vous présenter quand même les réserves naturelles et certaines zones protégées des Ardennes qui, j’espère, vous donneront envie de partir à l’aventure !

La Réserve Naturelle Nationale de la Pointe de Givet :

Située tout au nord du département des Ardennes et à la frontière de la Belgique, la réserve naturelle nationale de la Pointe du Givet offre des paysages extrêmement variés, composés de forêts, de landes ou encore d’escarpements rocheux étonnants. Si elle couvre au total une superficie de 354 hectares, la réserve est répartie sur 10 sites distincts. (Sur les communes de Givet, Charnois, Chooz, Foisches, Fromelennes et Rancennes.)
Parmi les quelques 454 espèces végétales et 320 espèces animales qu’elle héberge, certaines sont rares et menacées comme le hibou grand duc ! Il est cependant tout à fait possible d’y effectuer des randonnées (seul ou accompagné) tant que l’on ne s’écarte pas des sentiers balisés.
Si vous choisissez de découvrir la réserve avec un guide, sachez que diverses visites thématiques sont proposées tous les ans. Pour vous renseigner à ce sujet, vous pouvez consulter le site du Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne.
Dans cette zone, il est notamment strictement interdit de circuler autrement qu’à pieds, de camper, de faire du feu ou d’introduire des animaux (pas même un chien tenu en laisse).

La réserve naturelle de la Côte de Bois-en-Val :

Juste à la sortie de Charleville-Mézières, sur la rive droite de la Meuse et le versant ouest du plateau de Berthaucourt, se trouve la réserve naturelle régionale de la côte de Bois-en-Val. Classée deuxième réserve naturelle de la région en raison de sa diversité remarquable, la réserve contient en effet 225 espèces végétales et plus de 130 espèces animales, le tout sur seulement quatorze hectares !
Abandonné pendant longtemps, la côte de Bois-En-Val a ainsi laissé la nature reprendre ses droits (et on sait que cela peut aller vite). En 1991, elle est répertoriée par la société d’histoire naturelle des Ardennes comme Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF). À partir de ce moment-là, elle se retrouve protégée puis classée « Réserve Naturelle volontaire » dans les années 2000. Si vous êtes à Charleville-Mézières, c’est une bonne option pour une petite pause nature. Encore une fois, n’oubliez pas que cet espace mérite le respect. Faites attention à vos détritus et à vos actions (n’y cueillez pas de plantes par exemple) lorsque vous vous baladez en pleine nature.

La Réserve Naturelle de Vireux-Molhain :

Si vous ne savez pas quoi faire dans les Ardennes, visiter la réserve naturelle de Vireux-Molhain peut être une bonne surprise. Située non loin de Vireux-Wallerand dans la Pointe des Ardennes françaises (tout au Nord), la réserve domine la vallée du Viroin. Le site est connu également sous le nom de « Mur des Douaniers », en raison de sa proximité avec la frontière belge au niveau d’un ancien poste de douane.
Très appréciée des géologues et des paléontologues depuis le XIXe siècle, la réserve de Vireux-Molhain se distingue par l’abondance et la finesse de conservation des fossiles trouvés dans son sol, mais aussi par la diversité des espèces présentes. Les roches que l’on retrouve sur le site sont parfois vieilles de 385 millions d’années. Dans les années 80, les visites intensives de chercheurs ont même entraîné des comportements douteux : dégradation du sol, extractions non autorisées à des fins commerciales, etc. Protégé depuis 1991, la zone est aujourd’hui sous surveillance de l’Office national des forêts.
La bonne nouvelle, c’est que l’accès à la réserve est libre pour les promeneurs. En revanche, si l’envie vous vient de jouer aux archéologues, sachez qu’il est interdit d’extraire ou de ramasser les fossiles comme les minéraux ! Une question de bon sens, mais on tient tout de même à le rappeler.

que faire dans les ardennes

Découvrir les Ardennes : activités sportives dans la nature

Cette visite des Ardennes nous a vraiment donné envie de profiter de la nature et pour ça, rien de tel que le sport outdoor. Ça permet de chasser le stress, de faire travailler un peu le corps et en plus, de se lancer des petits défis à deux. Idéal pour un week-end ou des vacances en amoureux. Les Ardennes françaises sont également un terrain de jeu parfait pour les microaventuriers. Les randonnées ne manquent pas, certaines pouvant durer plusieurs jours, comme le GR14 (ou Sentier des Ardennes).
Si avec tout ça vous ne savez toujours pas quoi faire pour votre séjour dans les Ardennes, on ne peut plus rien pour vous !

La voie verte des Ardennes : un peu de vélo !

Pendant le séjour, on a eu la chance de profiter d’une longue balade à vélo.
À cheval sur les rives de la Meuse, la ville de Haybes est un point de passage des anciens chemins de halage du fleuve. Depuis, on y a aménagé la Voie verte Trans-Ardennes. (Un maillon de l’Eurovélo 19 qui relie le plateau de Langres à Rotterdam.) Longue de 121 kilomètres, elle connecte Remilly-Aillicourt et Givet.
La location était super simple depuis Le Clos Belle Rose et on a vite été prêt pour un petit circuit entre Haybes et Vireux-Wallerand. En chemin, on a rencontré d’autres promeneurs. La voie verte n’est pas réservée aux cyclistes. Elle est ouverte aux randonneurs, aux rollers et même aux balades à cheval. L’itinéraire que nous avons suivi reste accessible à tous, mais de nombreuses options existent pour pimenter le parcours des sportifs aguerris ou de ceux qui aimeraient prolonger expérience. Au total, l’itinéraire cyclable EuroVélo 19 se déroule sur 443 km entre Givet et Langres (dans la Haute-Marne). Il rejoint d’autres chemins dans le Nord (EuroVelo 3 ou 5) ou vers le sud (le Tour de Bourgogne à Vélo).
Un conseil : emportez votre pique-nique et prenez votre temps ! C’est très agréable de rouler en pleine nature et de se permettre des pauses à chaque fois qu’on repère un joli coin, on aurait aimé en voir encore plus !

que faire dans les ardennes

Se promener dans les Ardennes : randonnée avec Benj’Anim

Un sac à dos, de bonnes chaussures, et nous voilà partis pour une randonnée dans la forêt de Signy-L’Abbaye avec Benjamin. Ce passionné nous a permis de profiter d’une balade intéressante pendant laquelle nous avons parlé de développement durable et de notre impact sur la nature. Nous avons découvert l’étang de la Héronnière ainsi que ses nombreux occupants à plumes et à écailles. La zone, classée « Natura 2000 », cherche à préserver certaines espèces ou certains habitats représentatifs de la biodiversité européenne. On a vraiment apprécié cet échange qui nous conforte dans notre envie de voyager mieux et d’en apprendre toujours plus sur les beautés dont regorge le territoire français. Benjamin propose d’ailleurs de nombreuses autres activités en nature sur son site Benj’Anim. Observation des empreintes de mammifères ou des chauves-souris, exploration du plateau de Berthaucourt ou des vestiges de l’ancien château fort de Montcornet… Benjamin vient même chez vous pour vous aider à redécouvrir votre jardin et les espèces animales ou végétales qui y vivent.

que faire dans les ardennes

Activités dans les Ardennes : le lac des Vieilles-Forges et le lac de Bairon

En se demandant ce que l’on pouvait faire dans les Ardennes, on n’avait pas vraiment pensé à se baigner. Pourtant, le lac des Vieilles-Forges regroupe de multiples possibilités de loisirs nautiques : pédalos, canoës, kayaks, paddles, vélos sur l’eau, bain, etc. Le lac est surveillé de juin à août pour vous permettre de profiter d’espaces nettoyés et de nager en toute sécurité et la base de loisir vous propose de nombreuses activités.
À 25 minutes en voiture de Charleville-Mézières et seulement 14 minutes depuis Monthermé, c’est une étape plutôt agréable pour une demi-journée. Le plan d’eau de 150 hectares a des airs de lac canadien avec la magnifique forêt qui l’entoure et on s’est laissé prendre au jeu. À 6 heures du matin, on était sur place avec deux vélos sur l’eau pour profiter du lever de soleil sur le lac. Même si l’on ne ferait pas ça tous les jours, c’était un joli moment romantique et on s’est sentis vraiment privilégiés.
À proximité du lac, vous retrouverez également de nombreux parcs comme un parc d’accrobranche, l’Elfy Park, ou encore un parc de jeux gonflables. L’Elfy park, axé sur les légendes locales, permet aux enfants de visiter les Ardennes autrement. De multiples jeux mêlant divertissement et pédagogie prennent place dans la forêt.
Ces parcs restent ouverts du printemps à l’automne et sont une bonne option pour ceux qui voyagent en famille. Attention à bien vous renseigner cependant, car en période de COVID-19 nous avons constaté que certains d’entre eux étaient fermés.

Plus au sud vous trouverez un autre grand lac nommé lac de Bairon.
Ce plan d’eau de 120 hectares en pleine nature est en réalité constitué de deux étangs séparés par une digue. Le Vieil-étang et sa roselière ont été transformés en réserve naturelle, de l’autre côté, une retenue d’eau nommée Etang Neuf (ou Lac de Bairon) est réservée aux activités nautiques.
Nous avons choisi de faire le tour du Viel-Étang (une boucle de 4,5 km), classé site « Natura 2000 » et très prisé des oiseaux ! Plusieurs sentiers de balades serpentent autour du lac et nous avons pu en profiter pour découvrir ses particularités. Le niveau d’eau de l’étang étant très fluctuant, une végétation originale s’est développée tout autour. Cette faune variée attire une foule d’insectes rares. Côté amphibiens on y dénombre jusqu’à six espèces protégées. Du coup, les rapaces, eux aussi, fréquentent l’étang (buse, épervier, faucon, busard…).
Sur l’Etang Neuf, on retrouve une base de loisirs avec plage aménagée, baignade surveillée de mi-juin à fin août, aires de jeux et de camping. De nombreuses activités sont régulièrement disponibles : location de paddles, de canoës ou encore de pédalos (du 20 juin au 9 août). Une École de voile est également ouverte toute l’année, proposant à la fois des cours individuels et des cours collectifs.

que faire dans les ardennes

Profiter des Ardennes : le Rand’eau Meuse

Pour rester dans les activités nautiques, nous avons pu tester aux alentours de Sedan le Rand’eau Meuse. À bord d’un canoë, nous avons parcouru le fleuve et redécouvert la ville sous un angle nouveau. C’est fou comme tout change quand on est sur l’eau ! L’ambiance était top. Au fil de l’eau, on s’émerveille devant les animaux (hérons, martins-pêcheurs, canards…) et on essaye de se faire tout petit. L’expérience est vraiment chouette, on a même repéré des traces de castors qui sont apparemment nombreux dans le coin. Si cela vous tente, sachez que les départs se font généralement depuis Sassey-sur-Meuse ou depuis Saulmory. Comptez 23 € pour les adultes et 18 € pour les enfants.

que faire dans les ardennes

Que faire dans les Ardennes : notre coup de cœur !

Dans l’ensemble, nous avons été vraiment surpris par la beauté de la nature des Ardennes. Le département est très vallonné, boisé et les méandres de la Meuse ajoutent au tableau une nouvelle dimension et lui donne beaucoup de charme. Notre coup de cœur c’est Monthermé, justement pour ce côté « bijoux naturels » qui vous coupe le souffle. Les points de vue autour de la ville sont incroyables et on vous recommande particulièrement le site emblématique de Roc-la-Tour depuis lequel vous pourrez admirer toute la vallée. La masse rocheuse est nichée à 400 mètres d’altitude dans la forêt de Château-Regnault (tout près de Monthermé) avec à ses pieds, les Rapides de Phade. Aire de pique-nique, mais surtout site d’escalade aménagé, Roc-la-Tour est un point de passage presque obligatoire des randonneurs, et on comprend pourquoi !
Mais Roc-la-Tour c’est aussi une légende. On raconte que les grands rochers qui composent le site seraient les vestiges d’un ancien château détruit par le diable lui-même.
C’est justement toutes ces histoires et les personnages fantastiques qui animent les Ardennes donnent à la région toute son âme et c’est ce qu’on a adoré tout au long de notre aventure dans les Ardennes.

que faire dans les ardennes

Visiter les Ardennes : où manger et dormir ?

Où manger dans les Ardennes ?

De notre côté, parce qu’on avait très envie de profiter à fond des activités dans la nature, on a choisi l’option pique-nique pour ce voyage. On tient cependant à préciser que les spécialités ardennaises ne manquent pas : dinde rouge, boudin blanc de Rethel, cacasse à « cul nu », salade au lard, bière ardennaise… Les restaurants proposant des plats typiques de la région sont nombreux et si vous n’êtes pas végétariens, vous devriez trouver votre bonheur.
Si vous avez des conseils, partagez-les dans les commentaires, car on a clairement envie de revenir et cela pourrait servir !

Où dormir dans les Ardennes ?

Nous avons découvert l’Auberge de l’Abbaye dans le village de Signy-L’abbaye, dont la nouvelle partie entièrement rénovée donne l’impression de vivre dans un chalet de montagne. Le village de Signy-L’Abbaye se trouve à la limite du parc Naturel régional des Ardennes. C’est donc un endroit idéal si vous comptez explorer la région du nord au sud. L’auberge en elle-même est moderne, chaleureuse et vraiment magnifique. La décoration et le mobilier, très sobres, apportent de l’élégance aux chambres aux poutres de bois apparentes. On s’y est tout de suite senti bien. Sophie et Frédéric, les propriétaires sont extrêmement attentionnés et généreux. Tout le personnel est également bienveillant et serviable, un vrai bonheur ! L’établissement est classé 3 étoiles, mais surtout, il est labellisé Clef verte. Et ça, c’est top ! Concrètement, le label Clef verte est attribué aux hébergements ou restaurants engagés dans une démarche de protection de l’environnement. Peu connu, ce label est un bon moyen de mettre en avant des propriétaires ou restaurateurs qui font de leur mieux pour contribuer à une meilleure politique environnementale.
🌟 Réservez votre chambre à l’Auberge de l’Abbaye ou alors n’hésitez pas à regarder d’autres logements sur GreenGo, la plateforme française et durable.

que faire dans les ardennes

Visiter les Ardennes : comment et quand ?

Comment venir en vacances dans les Ardennes ?

On sait qu’il est facile d’accéder au département des Ardennes par avion. Charleville-Mézières comprend un aérodrome, et l’aéroport de Charleroi, en Belgique, n’est pas si loin. Pourtant on vous recommande plutôt de venir en train ou en voiture. Le département est très rural et son réseau de transports en commun reste peu développé. Vous aurez donc de toute façon tout intérêt à louer une voiture afin de vous y déplacer en toute liberté. Autre possibilité : venir en vélo. Ce n’est pas donné à tout le monde, mais les plus sportifs d’entre vous voudront peut-être tenter la grande aventure ?
🌟 Pour rechercher les meilleures offres de train et bus, faites un tour sur OUI.sncf qui est bien pratique pour trouver des billets pas chers.

Venir dans les Ardennes en train : depuis Paris, empruntez le TGV est depuis la Gare de l’Est à Paris, direction Charleville-Mézières. Attention, il n’y a que 2 trains directs par jours. Le trajet dure 1 h 40. Dans tous les cas, même en venant de Lille, vous serez obligé de passer par Paris pour pouvoir rejoindre les Ardennes. (À moins de prendre plusieurs correspondances et d’accepter de mettre plus de temps.)

Venir dans les Ardennes en voiture :

  • Depuis Paris : prendre l’A4 direction Reims, puis l’A34, direction Charleville-Mézières. Le trajet dure 2 h 30 environ.
  • Depuis Lille : prendre la E42 en passant par la Belgique, le trajet dure 2 h 30 (211 km). Vous pouvez également emprunter la A23 en restant en France, cela vous prendra 2 h 40 (190 km).
  • Depuis Strasbourg : prendre l’A4 et la A30, en passant là aussi par la Belgique. Le trajet dure environ 3 h 45.
  • Depuis Bruxelles : Depuis la capitale belge, prendre la N5 jusqu’à Charleville-Mézières. Le trajet dure 2 h 10.

🌟 Pour louer une voiture, nous vous recommandons d’utiliser Rentalcars

Quand partir en vacances dans les Ardennes ?

Quelle période pour visiter les Ardennes ?

Les meilleurs mois pour venir visiter les Ardennes françaises sont les mois d’été. On peut étendre cette recommandation à toute la période allant de juin à septembre, plus propice, car plus douce et moins pluvieuse.
Après vous pouvez aussi choisir de planifier votre voyage en fonction des évènements propres au département ! Cela vous évitera de vous demander que faire dans les Ardennes lorsque vous y serez !

Département des Ardennes, les évènements tout au long de l’année :

  • Fin avril, début mai : L’arden Brew Fest de Haybes.
  • Début mai : le festival des confréries en Ardenne réuni une cinquantaine de confréries françaises et belges à Charleville-Mézières.
  • Mi-mai : marché aux fleurs de Lalobbe.
  • En été : La Cassine en Ardenne et son spectacle médiéval près de Vendresse.
  • Mi-août : Le Cabaret Vert (festival écodurable de l’Ardenne) à Charleville-Mézières.
  • Septembre : le mois des marionnettes avec le festival de marionnettes de Charleville-Mézières.
  • 18 et 19 septembre : les journées du patrimoine vous permettent d’accéder à des visites guidées ou des évènements exceptionnels.

La région possède également de nombreux marchés de Noël !

Que faire dans les Ardennes quand il pleut ?

On a été plutôt chanceux lorsqu’on a visité les Ardennes, mais on repère toujours quelques plans B au cas ou des journées de pluie s’inviteraient au cours de nos voyages. Du coup on peut déjà vous rassurer : il reste énormément de choses à voir et à faire dans les Ardennes quand il pleut. Les fanatiques de randonnées ne changeront certainement pas leurs plans pour si peu. La nature ardennaise sous la pluie peut être magique et vous révéler ses secrets. Sait-on jamais, préparez-vous pour une rencontre avec les grenouilles et les tritons des étangs cachés au fond des bois.
Si la pluie persiste et que vous commencez vraiment à vouloir vous mettre au sec, voici une liste de lieux à visiter dans les Ardennes pour reprendre du poil de la bête :
Le musée Rimbaud : direction Charleville-Mézières pour visiter le musée Rimbaud. La pluie est un temps parfait pour partir sur les traces d’un poète torturé non ? Si vous n’avez pas déjà prévu cette visite dans votre programme, c’est le moment de changer d’avis. Le musée vous donne accès à des documents historiques et propose des ateliers pédagogiques, des soirées poétiques, etc.
Le Trésor d’art sacré des Ardennes : inauguré en juillet 2018, le trésor rassemble une cinquantaine de chefs-d’œuvre provenant d’églises du département, objets sacrés qui étaient depuis longtemps cachés aux regards du public dans des sacristies ou des réserves. Statues anciennes, reliquaires précieux, calices orfévrés, chasubles brodées, tableaux… tout cela au cœur d’un espace moderne aménagé dans la Basilique Notre-Dame d’Espérance. C’est seulement par l’intermédiaire d’une visite guidée que vous aurez accès au trésor, pensez donc à vous renseigner auprès de l’office du tourisme.
La grotte de Nichet : idéale pour une visite des Ardennes par temps de pluie, la grotte de Nichet est localisée près de la ville de Givet (tout au nord des Ardennes). Grâce à la visite guidée, vous découvrirez une dizaine de salles creusées naturellement dans le calcaire du massif de l’Ardenne. Et parce que les légendes ne sont jamais loin, on vous certifiera la présence de petites créatures féeriques nommées « Nutons » dans les parages. Ouverte au public depuis 1987, la grotte de Nichet est une vraie curiosité géologique et presque poétique. Avec ses 10 °C en moyenne, prévoyez une petite laine avant d’entamer votre visite.
– La galerie Stackl’r : on vous a proposé pas mal de visites axées sur l’Histoire de France. Du coup pour contrebalancer un peu tout ça, on vous propose de découvrir la galerie Stackl’r. Cette galerie d’art située sur le quai Rimbaud à Charleville-Mézières expose des artistes contemporains et met en valeur l’art urbain. Elle ouvre du mercredi au samedi entre 13 h et 19 h.

Et voilà, c’est terminé ! Je ne sais pas vous, mais nous on a déjà très envie de retourner dans les Ardennes. Ce département est incroyablement riche et nous a vraiment agréablement surpris. On s’est même dit, pourquoi ne pas poursuivre l’exploration de l’autre côté de la frontière, du côté des Ardennes belges ? Avant de rentrer chez nous, on a pu admirer l’église baroque d’Asfeld (ou Saint-Didier d’Asfeld) et se dire qu’on avait hâte de partager toutes nos découvertes avec vous.
Alors, connaissiez-vous le département des Ardennes ? Donnez-nous vos impressions et vos bons plans en commentaire !
À très vite pour une nouvelle destination, Claire & Arthur

Un reportage réalisé pour les Ardennes

PIN PINTEREST

Vous avez aimé cet article ? Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard et retrouvez-nous sur Pinterest

que faire dans les ardennes

Pour partager l’article à vos compagnons de voyage, c’est par ici :

4 Commentaires

  • Claire Pellerier dit :

    bonjour et merci pour votre beau reportage sur notre région.
    Je voudrais toutefois corriger une petite erreur. Dans la rubrique gastronomie vous citer la carcasse à cul nu, mais il s’agit en fait de la cacasse à cul nu (diminutif de fricassée), plat populaire et délicieux.
    Bien cordialement
    Claire

  • Babou dit :

    Bonjour et merci pour ce très joli reportage avec vos sourires et votre enthousiasme. Les images sont magnifiques. Au fait, c’est la Cacasse à cul nu et non Carcasse 😉. Encore merci.
    N’hésitez pas à revenir pour tester les rando yoga de Mesanj’yoga dans nos belles Ardennes (vous qui aimez le yoga 😉).

    • Claire dit :

      Hello ! Merci pour ton message ça nous fait super plaisir 🙂 Haha merci pour la précision !
      On reviendra avec plaisir dans les Ardennes pour tester cela alors ! À bientôt. Claire et Arthur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.