Comment voyager avec un drone : toute une organisation

Pour voyager avec votre drone, vous devez prendre deux éléments en compte : votre mode de transport, ainsi que le pays vers lequel vous voyagez. En effet, selon les compagnies aériennes ou le pays de destination, votre drone peut être confisqué. Laissez-nous vous expliquer quelques règles.

Pour organiser votre séjour à l’étranger, vous allez devoir vous y prendre à l’avance si vous ne voulez pas être stressé le jour du départ. Dans un tout premier temps, vous devez vous renseigner sur le pays vers lequel vous voyagez. En effet, certains pays refusent catégoriquement la présence de drones sur leur territoire à l’image de la Tunisie ou de l’Egypte, tandis que d’autres l’acceptent uniquement avec une autorisation ; tel est le cas du Maroc ou bien de l’Inde. En cas de doute, n’hésitez pas à prendre vos renseignements auprès de l’ambassade du pays dans lequel vous désirez voyager. Elle vous fournira toutes les informations nécessaires. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à vous informer sur votre compagnie aérienne ou maritime et sur ses modalités d’embarquement. Comment voyager avec un drone lorsque les compagnies aériennes sont différentes à l’aller et au retour ? Comment emballer votre drone et protéger les batteries de rechange ? Vous l’aurez compris, organiser des vacances avec un drone voyage est une question de méthodologie et surtout d’emploi du temps ! En effet, n’attendez pas la semaine précédent le départ pour vous informer. On vous aide à vous préparer !

comment voyager avec un drone

Voyager avec un drone en avion : soute ou cabine ?

Une fois de plus, il n’existe pas de règle internationale concernant le transport des drones. En effet, vous aurez beau lire et relire les règles définies par le IATA (International Air Transport Association), chaque compagnie impose ses propres règles et il pourra vous être demandé de placer votre drone en soute, même si vous étiez sûr d’avoir le droit de l’emporter avec vous en cabine ! Pour illustrer cette théorie, prenons un exemple précis : selon l’association IATA, vous pouvez transporter votre drone en cabine avec ses batteries emballées indépendamment. Sauf que si vous voyagez avec la compagnie Emirates, votre drone devra voyager obligatoirement en soute. La compagnie Volotea, quant à elle refuse les drones en cabine et en soute ! Il vous est impossible de voyager avec un drone sur cette compagnie. Nous vous conseillons donc de prendre contact avant le départ avec la compagnie aérienne avec laquelle vous vous déplacez pour savoir comment voyager avec un drone. Effectuez cette demande par mail afin de garder une trace écrite que vous pourrez imprimer et conserver avec vous. Cela pourra vous être utile si l’employé au sol refuse de prendre votre drone.

En ce qui concerne le transport des batteries supplémentaires, il se fait généralement en cabine. Usuellement, il est interdit de placer les batteries en soute. En outre, leur énergie ne doit pas dépasser les 160 Wh, voire 100 Wh, selon les compagnies. Enveloppez-les précautionneusement et de façon individuelle de manière à ce qu’elles ne s’entrechoquent pas. Dans l’idéal, investissez dans un sac Lipo Safe qui vous permettra de les emporter avec vous en toute sécurité. Tout comme les drones, prenez vos renseignements auprès de votre compagnie aérienne avant de partir. N’oubliez pas de vérifier, en cas de correspondance, si vous changez de compagnie aérienne, car cela risquerait de modifier les règles. Vérifiez également si la compagnie est la même au retour qu’à aller.

formation drone

En renseignant ton adresse email, tu acceptes de recevoir ton mini guide et mes conseils par courrier électronique. Et tu prends connaissance de notre Politique de confidentialité

Partir en croisière avec un drone

Comment voyager avec un drone si vous avez décidez de faire une croisière ? Tout comme les voyages en avion, nous vous conseillons de contacter votre croisiériste avant votre départ afin de connaître les modalités d’embarquement d’un drone. En effet, nombreuses sont les compagnies maritimes à refuser catégoriquement le transport de drone, quelle que soit sa taille à cause des équipements radios et de communication qu’ils possèdent à bord et qui pourraient créer des interférences avec vos appareils. Non seulement on vous le confisquera au départ, mais on risque de ne pas vous le rendre.

Drone voyage avion : quel modèle choisir ?

Vous souhaitez investir dans un drone de qualité pour partir en vacances ? Soyez surtout attentif à la qualité de la caméra, ainsi que la taille de votre engin. Parrot et son Bebop 2 ou encore le Spark de Dji pourront vous satisfaire. Ces deux modèles valent 499 € chacun et représentent à eux deux des modèles de qualité, adaptés à des vols amateurs et de loisir. Si votre budget est plus élevé, vous pourrez craquer pour le Mavic 2 Pro de chez Dji ou encore le PowerEgg de chez PowerVision. Nous vous déconseillons les drones de la gamme Phantom qui, même s’ils sont de bonne qualité, seront plus volumineux, car non pliables et donc moins pratique pour vous déplacer.

Comment voyager avec un drone, nos derniers conseils

  • Imprimez tous les documents dont vous êtes susceptible d’avoir besoin, que ce soient les mails de retour des compagnies aériennes ou les documents officiels de l’IATA concernant le transport de drones et leurs batteries supplémentaires.
  • N’oubliez pas de vous renseigner sur les zones de vols autorisées de votre pays d’accueil. Au mieux, vous risqueriez une amende, au pire une peine de prison.
  • Anticipation et organisation sont les clés d’un voyage en toute sérénité !
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Autres sujets sur le drone en voyage qui pourraient vous intéresser