Tout savoir pour devenir telepilote de drone auto entrepreneur

Hello les amis ! Il est possible de devenir pilote de drone pour le plaisir et seulement dans un but ludique, mais beaucoup de télépilotes de drones souhaitent en faire une carrière. En effet, il existe de nombreux domaines nécessitant des prises de vues aériennes. Une fois que vous avez passé avec succès la formation drone, vous avez plusieurs options qui s’offrent à vous. Travailler pour une entreprise qui recrute dans ce domaine, ou bien créer votre propre entreprise. Telepilote de drone auto entrepreneur est une option accessible et simple à mettre en place. Pour cela, quelles sont les démarches ? Suivez le guide !

Télépilote de drone auto entrepreneur

Créer une entreprise peut paraître de prime abord très alléchant. Et ça l’est ! Il faut simplement connaître toutes les procédures. En effet, le pilotage de drone est une discipline très réglementée et qui peut s’avérer parfois dangereuse. Il est donc important d’être bien informé des lois se rapportant au telepilotage de drone. En dehors des spécificités de cette profession, il est important de connaître le fonctionnement d’une auto entreprise, son statut juridique et toutes les règles qui en découlent.

Activité pilote de drone

Avant l’arrivée des drones sur le marché, les grandes entreprises de BTP ou encore cinématographiques employaient des hélicoptères pour réaliser une prise de vue aérienne. Dorénavant, avec l’arrivée des technologies de pointe, un simple drone suffit, s’il est muni du matériel adéquat et d’une excellente qualité.

Quelles sont les activités particulières d’un pilote de drone civil ?

Un telepilote de drone auto entrepreneur pourra, entre autre, selon ses contrats :

  • Surveiller des exploitations agricoles ou forestières
  • Surveiller des sites industriels stratégiques, que ce soit pour la sécurité ou bien pour constater l’état des toitures
  • Réaliser des reportages vidéos professionnels ou particuliers pour la télévision, le web, des centres touristiques, des réalisateurs, des journalistes etc
  • Contrôler des infrastructures…

Qui peut devenir pilote de drone ?

Le pilotage de drone est ouvert à toute personne ayant seize ans révolus et ayant passé avec succès une formation professionnelle permettant de valider ses compétences. Que vous soyez demandeur d’emploi, étudiant, salarié en poste dans une entreprise, ingénieur, passionné de modélisme ou bien entrepreneur, cette formation pratique est destinée à toutes et tous. Il subsiste néanmoins quelques particularités qui devront être respectées.  En effet, devenir pilote de drone demande certaines qualités.

Les qualités d’un pilote de drone

  • Être autonome. En effet, piloter un drone est très souvent une activité solitaire qui ne demande pas de formation d’équipe. Même si vous pouvez avoir la possibilité de piloter en double opérateurs, ce cas n’est pas très fréquent.
  • Capacité d’adaptation. En cas de souci technique, d’ordre matériel ou humain, le pilote doit réagir rapidement et doit prendre les décisions qu’il faut dans un laps de temps réduit.
  • Avoir le sens de l’orientation, savoir lire un GPS et maîtriser le vol depuis le sol
  • Être rigoureux. Le règlement du pilotage de drone est très précis et ne supporte aucun manquement.
  • Savoir manipuler les logiciels de traitement d’images et de vidéos, ainsi que les logiciels en rapport avec votre drone.
  • Savoir communiquer. Même si c’est un emploi le plus souvent solitaire, il n’empêche que le pilote doit communiquer avec les clients et les différents professionnels auxquels il aura à faire.

Vous l’aurez compris, si ce métier vous intéresse, vous devez être précis et carré dans votre façon de travailler.

Obligations pilote drone : quelles sont-elles ?

Pour travailler avec un drone et s’en servir comme outil de travail, il faut bien évidemment effectuer une formation de pilote de drone. Depuis le 1er juillet 2018, une nouvelle formation télépilote de drone est obligatoire. Cette formation vous permettra de passer un examen théorique afin d’obtenir un certificat théorique de télépilote. Une fois ce certificat obtenu, le pilote doit passer une formation pratique dans un centre de formation pour obtenir une attestation de suivi de formation pour les scénarios correspondants. Attention, la loi précise bien qu’un télépilote ne peut pas assurer sa propre formation pratique. Par la suite, l’exploitant drone devra délivrer une déclaration du niveau de compétences (DNC) grâce au CERFA de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile). Ceci en fonction des scénarios auxquels le télépilote a été formé.

Puis vous devrez remplir un MAP (manuel d’activités particulières) dans lequel doivent figurer de nombreuses informations comme :

  • L’identité de l’exploitant drone
  • L’identite(s) du/des télépilote(s)
  • Le matériel utilisé, son entretien, des informations techniques du drone
  • La sécurité
formation drone

En renseignant ton adresse email, tu acceptes de recevoir ton mini guide et mes conseils par courrier électronique. Et tu prends connaissance de notre Politique de confidentialité

Telepilote de drone auto entrepreneur

Pourquoi devenir auto entrepreneur ?

Si vous souhaitez créer votre propre entreprise, l’auto entrepreneuriat est une bonne façon de vous lancer. Vous n’avez pas besoin d’un capital de départ et vous êtes imposé que si vous réalisez du chiffre d’affaire. Pas de rentrée d’argent pendant un mois ? Vous n’avez aucune cotisation à payer (à part votre assurance professionnelle bien-sûr). Cela reste un grand avantage, surtout lorsque l’on débute dans le métier.

À noter : le montant des cotisations sociales s’élève à 22% du chiffre d’affaires. Avec possibilité de réduire ce taux si vous êtes demandeur d’emploi.

Telepilote de drone auto entrepreneur : les démarches

Vous avez réussi votre examen théorique et obtenu votre certificat de formation pratique. Vous souhaitez vous lancer dans l’auto entrepreneuriat… La première chose à faire est de contacter le Centre de Formalité des Entreprises, c’est-à-dire la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Vous allez devoir définir l’activité principale de votre entreprise afin d’y associer un code APE (Activité Principale Exercée). Pour le pilotage de drone, si vous souhaitez réaliser des prises de vues aériennes, vous devrez sélectionner l’activité « Production de films institutionnels et publicitaires 0.42Z », plus connu sous le code APE 59.11B.

Attention ! Vous ne devez pas oublier de déclarer votre activité ainsi que vos drones à la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile). Pour cela, vous devrez remplir le formulaire CERFA n° 15475*02 : Déclaration d’activités d’un exploitant d’aéronef circulant sans personne à bord utilisés dans le cadre d’activités particulières. Ceci vous permettra d’obtenir un numéro d’exploitant. Vous ne devez pas oublier également de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle ou RC Pro. En effet, étant donné les risques existants, il est obligatoire d’y souscrire.

Telepilote de drone auto entrepreneur : le chiffre d’affaire

Le chiffre d’affaire de l’auto entrepreneur est très variable d’une société à une autre. Finalement, tout dépendra du type de mission que vous effectuerez, de leur régularité et de la concurrence que vous rencontrerez sur ce marché. En effet, le pilotage de drone est un métier en pleine expansion. Il est donc conseillé de réaliser une étude de marché avant de vous lancer. Également, vous avez la possibilité de vous spécialiser dans un domaine pour devenir un expert dans le milieu, comme par exemple l’agriculture, le tourisme ou encore le BTP. Votre rigueur et votre professionnalisme seront une clé pour évoluer dans ce métier. Comptez en moyenne 300€ par demi journée de travail effectué. Sachez tout de même que le chiffre d’affaire d’un auto entrepreneur ne peut pas excéder 70 000 € annuel. Au -delà de ce chiffre, vous devrez modifier les statuts de votre entreprise.

Pilote de drone professionnel salaire

Vous hésitez à vous lancer ? Vous pouvez commencer en étant salarié d’une entreprise. Cela vous permettra de juger sur le terrain vos capacités à communiquer avec les autres et à gérer des missions en toute autonomie. Selon les missions et le nombre d’heures, un pilote peut envisager un salaire brut mensuel d’environ 2500 €. Telepilote de drone auto entrepreneur : vous avez les clés en main pour vous lancer !

Autres sujets sur la formation drone qui pourraient vous intéresser

formation drone

formation drone

formation drone