Pilotage drone : il est temps de vous faire plaisir avec votre drone !

Je me rappelle très bien de mes débuts avec mon drone, c’était assez chaotique haha ! En plus pour tout vous dire, je n’y suis pas allé à moitié car on avait le super gros DJI Inspire 2… autant vous dire qu’il n’était pas absolument pas adapté un à débutant comme je l’étais à l’époque. Et ne parlons surtout pas du pilotage d’un drone. Il était très difficile à manier, il y avait pleins de boutons sur la radiocommande. Puis j’ai réalisé qu’il me fallait un drone de loisir plus petit pour apprendre à piloter et pouvoir faire des belles prises de vues aériennes. Mais surtout qu’il fallait que j’aille dans un centre de formation pour apprendre à faire voler un drone correctement.

J’ai donc suivi une formation avec des pilotes professionnels dans le but d’en devenir un à mon tour. De la déclaration d’activité à l’aviation civile, jusqu’à la déclaration de niveau de compétence DNC, en passant par l’apprentissage des cartes aéronautique et le brevet théorique ULM, j’ai réussi à devenir pilote de drone professionnel.

Nos articles pour savoir comment piloter un drone en un coup d’oeil

pilotage drone

pilotage drone

C’est pour cela qu’aujourd’hui j’ai envie de vous transmettre à mon tour, tous les conseils que j’ai reçu pour que vous puissiez réussir votre pilotage drone sans personne à bord. Beaucoup de personnes souhaitent devenir de vrais télé pilotes mais ne savent pas trop par où commencer. Je comprend parfaitement, il y a tellement d’informations à connaître entre la réglementation qui évoluent sans cesse et la technologie qui progresse à vitesse grand V. Alors sur cette page on parlera de pilotage de drones, les meilleures astuces à retenir pour éviter de crasher son drone ou encore comment piloter un drone dans des conditions particulières (vol en immersion, prises de vues en zone peuplée, par temps froid…). Et pour bien commencer je vous invite à télécharger votre mini guide gratuit qui vous permettra d’éviter les 9 erreurs que tous les débutants ou presque font lorsqu’ils commencent le pilotage d’un drone. Vous pourrez l’avoir partout avec vous, c’est quand même pas mal non !

piloter un drone

En renseignant ton adresse email, tu acceptes de recevoir ton mini guide et mes conseils par courrier électronique et tu prends connaissance de notre Politique de confidentialité

Pilotage drone professionnel

Avec l’essor des drones sur le marché, de nouveaux métiers se sont créés. On retrouve aujourd’hui le drone dans le bâtiment, le secourisme, la sécurité, l’agriculture et j’en passe tellement cela évolue très vite. Mais ce marché est aussi très encadré et réglementé. Il n’est pas si facile de devenir pilote professionnel. C’est pour cela que beaucoup d’écoles de drones ont vu le jour afin d’aider les personnes souhaitant se reconvertir ou tout simplement évoluer dans leur carrière. Ces centres de formation vous aideront à acquérir toutes les notions indispensables pour se déclarer à l’aviation civile, en suivant les procédures adaptées, préparer une mission drone avec la lecture des cartes aéronautiques. Vous saurez également choisir votre drone selon l’activité particulière que vous voudrez exercer (cadrage, inspection, photogrammétrie…). Mais surtout ils vous aideront à obtenir les connaissances qui vous permettront de faire un pilotage drone professionnel.

Je me suis moi-même formé pour devenir pilote de drone professionnel. Avec le blog, nous avions davantage de demandes pour du contenu par drone, donc je n’avais pas le choix que d’officialiser mon statut. Car il faut savoir que lorsque vous n’êtes pas déclaré à la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) en tant qu’exploitant drone, vous ne pourrez pas commercialiser vos images ou vos prestations. Aucun échange à caractère commercial ne doit ou peut être accepté. La loi l’interdit et régule parfaitement cela.

Jusqu’au 1er juillet 2018, pour devenir télépilote professionnel, il fallait au moins valider son Brevet Théorique ULM, puis faire sa déclaration d’activité à la DGAC (il y a bien d’autres démarches que j’explique plus loin). Mais depuis cette date, la loi a changé et chaque télé pilote souhaitant devenir professionnel doit maintenant passer une formation spécialement dédiée et créée pour le pilotage drone professionnel. Il y a une épreuve pratique et théorique qui doit être validée par un établissement agréé par l’aviation civile. Cette évolution répond parfaitement à la demande des professionnels déjà en place et permet surtout d’avoir un accompagnement cohérent avec le métier de télépilote de drone professionnel.

Je vous partage donc ici mon expérience, vous donne quelques astuces qu’on m’a donné lors de mes formations ou lors de discussions avec des professionnels expérimentés. L’objectif de ce blog et de cette page n’est pas de vous apprendre et vous former à devenir un professionnel mais bien de vous donner les clés pour que vous vous fassiez plaisir en pilotage drone.

formation drone

Comment piloter un drone de loisir : les meilleurs astuces quand on est débutant

Lors de mes premiers vols, j’étais un peu perdu car il y avait tellement de choses à connaître, que je ne savais même pas quoi regarder ou contrôler. À plus d’une reprise, j’ai failli perdre mon drone ou le crasher car je n’avais pas la bonne méthode. Je m’étais formé tout seul au pilotage drone en regardant des tutos ou en lisant de nombreux articles sur le web. Mais j’aurais bien aimé avoir un accompagnement personnalisé afin d’être rassuré dès le début. Et comme beaucoup d’entre vous m’ont questionné, j’ai décidé de te donner les meilleurs astuces à connaître pour savoir comment piloter un drone de loisir en toute sécurité. Vous allez enfin pouvoir vous faire plaisir avec votre drone et réaliser de superbes prises de vues aériennes !

On passera en revue l’ensemble du matériel à préparer et emmener pour réussir son pilotage drone. On verra également comment optimiser ses déplacements pour réussir à coup sûr les photos et vidéos. Et puis je vous ai créé une liste de contrôles à faire avant chaque décollage, pendant le vol de ton drone sans oublier les bons réflexes à avoir notamment avec les batteries. Avec ça, c’est certain, tu vous allez devenir de vrais droners. J’ai déjà hâte de voir les clichés incroyables que vous allez prendre. Évidemment si vous avez la moindre question concernant le pilotage drone, je suis à votre disposition pour y répondre. Que ce soit par email, en commentaire des articles ou sur nos réseaux, j’y répond à chaque fois. Alors n’hésitez surtout pas !

Drone ski : 9 choses à savoir pour piloter par temps froid

Quand on commence à voyager avec son drone, on a forcément envie de l’emmener partout peu importe les conditions dans lesquelles on va se retrouver. Et pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour faire voler son drone dans des températures négatives ou par temps enneigé. La France est très riche en montagne et stations de ski alors lorsque nous y sommes allés, évidemment nous avons emmené le drone. Je m’étais bien renseigné avant de partir car que je savais que le froid pouvait causer de gros dégâts aux drones. On a passé une semaine incroyable à La Plagne où j’ai pu faire voler notre drone ski au dessus des montagnes et ainsi ramener des clichés extraordinaires.

Tout le monde le sait, les montagnes enneigés, les sapins, les couleurs qu’on peut voir, un séjour au ski ou dans un pays glacial est un évènement à ne pas louper et les images aériennes qu’on peut prendre sont dingues. Mais réussir un pilotage drone par temps froid, c’est autre chose. Le drone ne réagit pas du tout de la même manière, les batteries s’épuisent beaucoup plus rapidement. Parfois on n’arrive même pas à calibrer son drone à cause des perturbations magnétiques. Il faut penser à toutes les étapes du vol et surtout bien préparer / protéger son matériel contre le froid et l’humidité. Sans oublier les accessoires à emmener pour éviter de louper ses prises de vues. Dans cet article, je vous donne les 9 points indispensables à connaître lorsqu’on veut piloter un drone par temps froid !