piloter un drone de loisir

Piloter un drone de loisir : le meilleur guide !

Et non ! Le pilotage drone : ce n’est pas réservé qu’aux professionnels ! Preuve en est, le nombre grandissant de télépilotes de drones de loisir qui grandit de jour en jour. Aujourd’hui, nous allons vous offrir nos meilleurs conseils pour optimiser vos vols afin d’en profiter un maximum. Piloter un drone de loisir n’aura plus aucun secret pour vous.

Apprendre à piloter un drone

Posséder un drone de loisir, c’est bien. Savoir le maîtriser sans qu’il s’écrase, c’est mieux ! Trêve de plaisanterie, si vous possédez un drone, il existe une multitude de façons de le piloter et de prendre du plaisir avec. Aujourd’hui, nous partageons avec vous tous nos bons conseils en espérant sincèrement qu’ils vous seront très utiles. Piloter un drone de loisir : voici nos meilleures astuces.

Comment piloter drone Parrot Bebop 2 ou Parrot Bebop FPV ?

Le drone Parrot Bebop a l’avantage de se piloter sans radiocommande. Vous aurez simplement besoin au choix de votre smartphone ou votre tablette, ainsi que de l’application Freeflight Pro. Grâce à cette dernière, vous pourrez bénéficier de l’assistance au décollage et à l’atterrissage, ainsi que de l’option RTH (Return to Home). Avec elle, en un clic, votre drone revient à son point de départ. Comment piloter drone parrot bebop 2 FPV ? Si vous choisissez le Bebop FPV, vous pourrez piloter votre drone grâce au Skycontroller (nom donné à la radiocommande) et aux Cockpitglasses (le casque adapté à ce drone). Avec ce drone, vous disposez d’environ 27 minutes d’autonomie et une mémoire stockage de 8 GO. De cette manière, vous pourrez partager vos films au choix via l’application Freeflight Pro ou sur vos différents réseaux sociaux. Cet appareil est disponible pour la somme de 500 €.

Comment piloter drone X pro ou comment éviter l’arnaque du siècle !

Vous avez acheté ce drone et vous vous posez la question de savoir comment piloter drone X pro ? Nous sommes malheureusement au regret de vous annoncer que ce drone est une véritable arnaque. Contrairement à ce qu’annonce le site du revendeur, ce drone ne dispose pas des qualités qui lui sont attribuées. Le pire étant que si, par miracle, vous arrivez à le faire décoller, ce privilège risque d’être de courte durée. En effet, ses capteurs de gravité sont inexistants et si vous débutez, vous avez de fortes chances qu’il s’écrase très rapidement. Par ailleurs, vous ne disposerez d’aucun SAV. Aucun moyen d’être aidé et encore moins remboursé. Au final, nous ne pouvons que vous conseiller de vous éloigner de ce type de drone. Si vous débutez, choisissez plutôt un drone de type Hubsan, Eachine ou encore Potensic qui sauront vous offrir un drone correspondant au montant que vous aurez dépensé. Ne vous laissez pas berner par autant de publicités mensongères et en cas de doute, n’hésitez pas à nous demander conseil.

Comment piloter un drone Parrot de loisir ou professionnel ?

Vous possédez un Parrot ? Pour piloter un drone de loisir, suivez nos conseils pour savoir comment piloter un drone Parrot :

  • Chargez vos batteries complètement et pendant ce temps-là, téléchargez l’application Freeflight Pro qui vous permettra de piloter votre engin.
  • Quand la batterie est chargée, installez-la et démarrez votre drone.
  • Connectez votre téléphone à votre drone via le Wi-Fi.
  • Lancez votre application.
  • Vous voilà prêt à piloter !

Comment piloter un drone DJI Phantom

Si vous possédez un Phantom, vous possédez un bolide exceptionnel qui ne vous apportera que du plaisir en vol. Comment piloter un drone DJI Phantom 3 ou 4 ? Comment piloter un drone de loisir : on vous dit tout !

  1. Trouvez un endroit dégagé, éloigné de toute habitation, de personnes et d’animaux.
  2. Posez votre drone sur une surface plane. Placez vous à l’arrière de votre drone.
  3. Allumez votre radiocommande en pressant une fois sur le bouton ON/OFF, puis une deuxième fois en restant appuyé deux secondes.
  4. Connectez, via le câble USB, votre radiocommande à votre tablette ou votre smartphone, afin de bénéficier du retour vidéo.
  5. Allumez votre drone : pressez une première fois le bouton ON/OFF, puis une deuxième fois en restant appuyé deux secondes.
  6. Calibrez votre compas via l’application. Pour cela, il vous suffit de suivre les indications de l’application DJI GO.
  7. Lorsque votre drone est prêt à voler, votre application vous indique « Safe to Fly ». C’est à vous de jouer !

Comment piloter un drone racer ?

Vous aimez le racing et vous voulez tenter l’expérience ? Comment piloter un drone racer ? On vous explique comment piloter un drone de loisir :

  1. Si vous débutez, bien entendu, entraînez-vous avec un mini drone.
  2. Entraînez-vous sur des simulateurs de racing
  3. Intégrez un groupe de racers de votre niveau avec qui vous pourrez évoluer.
  4. Suivez des courses, échangez avec des professionnels et observez-les afin de bénéficier de leur expérience
  5. Partagez vos vidéos de courses avec d’autres racers afin de prendre leur avis et suivre leurs conseils.
  6. Ne bravez pas la législation. Le racing se fait toujours par deux pour qu’une personne conserve une vue direct sur le drone.

Comment piloter un drone avec son telephone ?

Si vous souhaitez piloter votre drone avec votre téléphone, vous devez obligatoirement télécharger l’application correspond à votre appareil. Ensuite, il vous suffit de connecter vos appareils entre eux, puis de piloter comme avec une radiocommande. Comment piloter un drone avec son telephone, nos conseils :

  • Posez votre drone au sol, sur une surface plane. Si la surface n’est pas plane, votre drone risque de partir de travers au décollage.
  • Placez-vous toujours à l’arrière de votre drone. De cette façon, la droite et la gauche de votre drone seront les mêmes que les vôtres. Cela vous facilitera amplement le décollage et la prise en main.
  • Attention à ne pas perdre votre drone de vue en regardant trop l’écran de votre téléphone. Sinon, pilotez avec un partenaire qui gardera un œil sur votre drone.
  • Entraînez-vous sur des simulateurs de vol. Il en existe des gratuits qui vous permettront de vous familiariser avec la radiocommande.
  • N’oubliez pas de charger toutes vos batteries avant une session de vol
  • Pensez à faire régulièrement la mise à jour de votre application pour l’optimiser.

Comment piloter un drone DJI Mavic Pro, Mavic Air, Mavic Mini ?

Quel que soit le drone que vous pilotez, les manœuvres de base restent les mêmes, ainsi que la façon de piloter. Vous constaterez les différences au niveau de la radiocommande, la qualité de la caméra, la légèreté de l’appareil, etc. Mais en ce qui concerne le décollage ou l’atterrissage, vous devrez toujours procéder de la même manière. Comment piloter un drone DJI Mavic pro ? L’un de ses confrères de la même série ? Ou plus largement piloter un drone de loisir ?

  • Prenez le temps de lire le manuel que vous recevez lors de l’achat de votre appareil. Il vous permettra de mieux comprendre le fonctionnement de votre drone et vous facilitera sa prise en main.
  • Pour piloter le DJI Mavic Pro, il est nécessaire de se lancer en extérieur. Comprenez par là, une surface plane et dégagée.
  • Gardez toujours votre drone à portée de vue.
  • Pensez à mettre votre téléphone en mode avion si vous utilisez votre smartphone.
  • N’attendez jamais que les batteries soient totalement vides avant de les recharger. Lorsque les indicateurs de votre batterie clignotent, faites revenir et atterrir votre drone.

Comment piloter AR drone 2.0 ?

Non, la société Parrot ne commercialise plus l’AR drone 2.0. cependant, il est toujours facile de le trouver en vente sur le web. Comment piloter AR drone 2.0 ? Voyons comment piloter un drone de loisir en détails.

  1. Un smartphone et l’application AR Freeflight 2 suffisent pour piloter ce drone facilement.
  2. Dans la partie Demo de l’application, vous pouvez visualiser des vidéos explicatives pour piloter cet engin.
  3. Avec la AR Academy, vous pouvez partager vos vidéos de vol avec d’autres joueurs en ligne.
  4. Vous pouvez enregistrer vos vidéos de vol au choix sur une clé USB que vous insérez dans votre drone ou bien sur votre smartphone.
  5. Vous disposez de l’option Limite d’Altitude qui vous empêche de dépasser la zone maximale de vol autorisée.
  6. Enfin, la polystyrène qui protège les hélices peut être retiré pour plus de légèreté et de discrétion, mais attention à la casse s’il tombe.
Ebook drone

Évitez les 9 erreurs de débutants grâce à notre mini guide drone

Arthur est pilote de drone certifié. Dans ce guide, il vous partage les 9 erreurs que font tous les débutants.

Comment devenir pilote drone professionnel ?

Le monde professionnel actuel requiert de plus en plus de pilotes de drones professionnels. Comment devenir pilote drone professionnel ? La formation pour devenir télépilote de drone professionnel est obligatoire et se divise en deux parties :

  • La formation théorique qui est composée de cours en ligne et en salle. Cette formation vous apprend les bases du pilotage ainsi que le fonctionnement d’un drone, sa composition et son utilisation. Sa durée peut aller de un à trois mois, en fonction du temps que vous lui accorderez. Au terme de cette formation, vous devrez passer un examen dans un des centres de la DGAC. Il s’agit d’une épreuve qui dure 1h30 sous forme de QCM de 60 questions. Si vous répondez juste à un minimum de 45 questions, vous aurez réussi.
  • La formation pratique. Une fois votre brevet théorique en poche, vous devrez passer une formation pratique dans un centre de formation. Cette formation dure cinq à vingt jours, selon les centres et les spécialisations que vous aurez choisis. À l’issue de cette formation, vous recevrez une attestation de suivi de formation grâce à laquelle, vous pourrez débuter votre activité en tant que pilote de drone professionnel.

Comment piloter un drone Hubsan x4 ?

Comment piloter un drone de loisir : les meilleures astuces pour piloter un mini drone. Le mini drone est équipé de batteries qui alimentent les moteurs, d’hélices et d’un corps d’appareil. Viennent ensuite la radiocommande ou votre smartphone et le casque FPV en fonction de votre modèle. L’avantage d’apprendre à piloter un mini drone Hubsan, c’est que vous pouvez piloter en intérieur, à l’abri du vent, dans des conditions optimales. Comment piloter un drone hubsan x4 ?

  1. Le décollage. Poussez votre manette de gaz doucement vers le haut jusqu’à ce que l’appareil se situe à votre hauteur. Si au décollage votre drone part de travers, vous devez régler les trims. Souvent, ce sont les petites « roulettes » qui se situent sous les joysticks ou bien tout en haut de votre radiocommande.
  2. Le vol stationnaire. Une fois que le mini drone se trouve à votre hauteur, ramenez délicatement la manette de gaz vers le centre. Laissez votre drone en position stable avant d’enchaîner avec des marches avant/arrière.
  3. L’atterrissage. Vous devez simplement ramener la manette des gaz doucement vers le bas. « En douceur », si vous ne souhaitez pas voir votre mini drone s’écraser au sol.
  4. Les déplacements. Une fois que vous maîtrisez le décollage et l’atterrissage, vous pouvez commencer à déplacer votre drone grâce à la manette directionnelle. Déplacez la manette vers la gauche, la droite, l’avant ou l’arrière. Faites le voler dans votre pièce en essayant d’éviter les obstacles.

Où piloter un drone et comment piloter un drone de loisir ?

Lorsque vous devenez pilote de drone de loisir ou professionnel, vous vous engagez à respecter les règles de vol et les zones de vols autorisées. Pour cela, la DGAC a édité un guide complet indiquant les endroits où piloter un drone. Pour résumer, voici les principaux éléments que vous devez retenir :

  • Vous n’avez pas le droit de survoler une ville, un village, des véhicules, ni même des individus.
  • Il est interdit de filmer, photographier et enregistrer des individus sans leur consentement. Il est également interdit de diffuser leur image sans leur accord.
  • Pour connaître les zones de vol interdites aux drones, rendez-vous sur le site Geoportail qui détaille toutes les zones prohibées.
  • Le vol de drone est autorisé dans les espaces privés, jardins, etc. avec accord des propriétaires.
  • La hauteur maximale de vol est de 150 mètres (sauf dans les zones proches des aéroports où elle est réduite).
  • La distance maximale horizontale est de 100 mètres.
  • Il est interdit de faire voler un drone la nuit.
  • Vous devez toujours garder votre drone à portée de vue. Si vous pratiquez le vol en FPV, vous devez obligatoirement être deux.
  • Investissez dans une assurance responsabilité afin de prendre en charge les incidents/dégâts que pourrait provoquer votre drone.
  • Si votre drone de loisir pèse plus de 800 grammes, vous avez l’obligation de vous former. Cette formation est gratuite et se fait en ligne. Il est aussi obligatoire d’enregistrer votre appareil.
  • Si c’est un drone à usage professionnel, vous devez suivre une formation professionnelle.

Initiation au pilotage de drone : où s’adresser ?

Vous souhaitez acquérir un drone, mais vous n’y connaissez rien ? Pourquoi ne pas vous laisser tenter par une initiation au pilotage de drone de loisir ? Pour cela, rien de plus simple, il suffit de vous rapprocher d’un club d’aéromodélisme. Si votre ville n’en possède pas, pourquoi ne pas chercher une association ou une société professionnelle ? Ils vous apprendront à piloter un drone de loisir. Pourquoi vous initier ? Tout simplement pour :

  • Comprendre le fonctionnement d’un drone
  • Apprendre à faire décoller et atterrir un drone sans assistance et réaliser des figures diverses
  • Paramétrer votre drone
  • La réglementation de base du vol de drone de loisir
  • Changer des hélices ou bien une batterie. Détecter un problème sur votre drone.
  • Piloter en FPV (First Person View – selon les clubs)
  • Tester différentes sortes de drones pour choisir le modèle qui convient le mieux à vos besoins.

N’hésitez donc pas à vous renseigner et à vous former avant d’acheter votre drone. Vous bénéficierez de conseils professionnels et votre achat sera plus adapté à vos réels besoins.

Avec quoi piloter un drone et comment piloter un drone de loisir pour se faire plaisir ?

Selon le modèle de drone que vous possédez et, comme nous l’avons précédemment expliqué, il existe de nombreuses façons de piloter un drone. Avec quoi piloter un drone ? Les solutions :

  1. La radiocommande. C’est la solution de base pour n’importe quel drone. Encore plus si vous débutez et que vous choisissez un mini drone. Il est fortement conseillé d’apprendre à la manier afin de bien maîtriser les manœuvres de base.
  2. Le PC. Si vous disposez du matériel adéquat, pourquoi pas ? Il suffit d’avoir un ordinateur portable équipé du Wi-Fi, le logiciel Scratch 2.0, ainsi que l’application Node. Certes, vous devrez avoir quelques connaissances en informatique pour vous lancer, mais c’est faisable.
  3. Le smartphone. Une fois que vous savez manier une radiocommande, vous saurez manipuler votre téléphone, puisqu’il s’agit exactement des mêmes commandes, mais version tactile.
  4. La tablette. Tout comme le téléphone, ses commandes sont tactiles. L’avantage, en fonction de la qualité de la tablette est la qualité de son rendu vidéo et sa mémoire plus importante.

Piloter un drone de loisir : tout connaitre sur le pilotage drone en immersion

Voici une liste non exhaustive de conseils concernant le pilotage drone en immersion. Savoir piloter un drone de loisir est déjà un bon point, cependant il reste encore quelques étapes à franchir.

  • Si vous débutez commencez par piloter sans casque, ni lunettes, mais simplement avec un écran qui vous offrira un retour vidéo. Grâce à lui, vous pourrez vous entraîner à piloter sans regarder votre drone, mais seulement votre écran.
  • Entraînez-vous avec un simulateur.
  • Rapprochez-vous d’un club d’aéromodélisme qui propose du vol FPV. Vous pourrez ainsi tester différents modèles et profiter de conseils professionnels.
  • Investissez dans un modèle adapté à vos besoins. N’investissez pas dans un drone dont vous ne maîtriserez pas toutes les options.
  • Attention à la qualité de la vidéo, mais également à la latence. Il s’agit de la vitesse à laquelle l’image arrive de votre drone, vers votre casque. Investissez dans un casque à faible latence, c’est-à-dire celui dont la vitesse prendra le moins de temps possible pour vous transmettre l’image retour.
  • N’hésitez pas à demander conseil à des personnes qui pratiquent du FPV. Ce sont les mieux placées pour vous conseiller dans votre achat.

Piloter un drone de loisir : on écoute vous conseils

Nous espérons que ce guide ainsi que toutes nos astuces vous seront utiles pour débuter dans le télépilotage. N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire et à partager vos astuces avec nous.

Pour partager l’article à vos compagnons de voyage, c’est par ici :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.